Six vins à boire à grandes lampées pour terminer l'été

Canoë

Vendredi, 15 Septembre 2017, 11:31

Photo Fotolia

Pour notre plus grand plaisir, l'été paraît vouloir s'étirer. Tout ça donne envie de taper dans des bouteilles au fruité croquant, des vins légers, axés sur des parfums évoquant la fraîcheur. Voici trois blancs et trois rouges à boire à grandes lampées pour terminer l'été.

Pinot Noir 2015, Chevalier de Dyonis, Dealu Mare, Roumanie

9,45 $

Code SAQ 554139

13 %

2,5 g/l

Comment font-ils pour produire un pinot noir aussi digeste et agréable à un prix aussi bas?! Chaque année, je tombe de ma chaise quand je déguste ce vin roumain à l'aveugle. Meilleur que l'an passé, le 2015 montre un fruit frais, une impression de « pinotter », une matière lisse, gouleyante même si l'ensemble reste simple. Prenez soin de le rafraîchir. Rapport qualité/prix impressionnant.

** ½ $

Bronzinelle 2014, Château St-Martin de la Garrigue, Coteaux du Languedoc, France

17,45 $

Code SAQ 10268588

13 %

2,2 g/l

Retour sur les tablettes de cet excellent rouge languedocien. On devine facilement la syrah qui compose près de la moitié de l'assemblage par ses notes de violette, d'eucalyptus et de poivre. C'est charnu à l'attaque, croquant, avec une impression de fruits noirs. Tanins mi-corsés et finale réglissée. Un vin délicieux qui se laisse boire tout seul ou, mieux encore, de l'agneau grillé sur le BBQ.

*** $ ½

Gamay 2016, Malivoire, Niagara, Canada

19,50 $

Code SAQ 11140498

12,5 %

11 g/l

Vin surprenant. Nez aguicheur avec ses notes de gâteau forêt-noire, cerise, encre, poivre. La bouche est déstabilisante. Un fruité croquant en attaque, l'acidité arrive rapidement, on sent de l'ampleur, une impression légère de sucre, mais l'ensemble se tient admirablement bien. Moins riche que le 2015, tout en restant aussi original et agréable. Le vin contient curieusement 3% de cabernet-sauvignon et 1% de cabernet franc. Production bio.

** ½ $$

Bottero Di Cello Bianco 2016, Botter, Vénétie, Italie

9,80 $ (1 litre)

Code SAQ 430462

11,5 %

3,4 g/l

Non, ce n'est pas bio, pas complexe, pas un grand vin, pas du « nature », encore moins « hipster », mais à l'aveugle, il est difficile de lui trouver des défauts. C'est plutôt tout le contraire. C'est agréable, léger, avec des notes de poire, de citron et de fleur. Juste assez ample, de la fraîcheur et l'impression de boire un blanc sec. Quand on fait le calcul, ça revient à 7,35 $ la bouteille de 750 ml (et 15 % moins cher en SAQ Dépôt!). Bref, on en a plus que pour son argent! Servir bien frais.

** $

Pouilly-Fuissé 2016, Jean-Claude Boisset, France

24,45 $

Code SAQ 11675708

13 %

2,3 g/l

Retour en force de cet excellent blanc bourguignon. Des notes grillées (signature de la maison Boisset) qui rappellent les beaux crus de Puligny ou de Chassagne-Montrachet. L'exotisme du fruit prend le relais : ananas, pêche, banane plantain, amande. C'est mur, beurré, un peu guidoune, mais le vin a aussi une bonne acidité et une longueur plus que respectable. Difficile de ne pas aimer.

*** $$ ½

Saint-Véran 2014, Joseph Drouhin, France

24,95 $

Code SAQ 13266174

13 %

1,8 g/l

Garrochez-vous! C'est le seul conseil que je puisse vous donner! Un blanc racé par son nez aux parfums de citron confit, de pomme verte, de menthe et d'iode. La bouche est superbe, tendue avec un fruit concentré, mais l'ensemble paraît aérien et fin. Finale soutenue, saline et fruitée à la fois. Le genre de bouteille que l'on siffle dans le temps de le dire. Gros coup de cœur!

*** ½ $$ ½

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu