Art de vivre

Montréal Passion Vin 2018 - Déguster pour une grande cause!

Canoë

Vendredi, 12 Octobre 2018, 14:04

Photo Courtoisie

Jean-Philippe Beauvais

Montréal Passion Vin, la plus prestigieuse dégustation de vins au Québec, est organisée au profit de la Fondation de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR).

L'événement-bénéfice en sera à sa 17e édition et Jean-Philippe Beauvais a accepté d'en être le nouveau président. Rencontre autour d'une bouteille avec le plus jeune frère des fondateurs de Plaisirs Gastronomiques!

L'étincelle, ta passion pour le vin, elle vient d'où?

« Mon père est Bourguignon et ma mère est Jurassienne. Ç'a surtout influencé ce qu'on mangeait à table. C'est aussi ce qui explique ma passion pour la gastronomie. Le vin, pour mes parents, c'était « basic ». C'était là, mais c'était secondaire. Mon grand frère Christophe a eu la piqûre bien avant moi. Puis Olivier, mon autre frère. Tout a déboulé pour moi à la fin des années 1990, lors d'un souper au restaurant Guy Savoie, à Paris. Des amis ont commandé une bouteille de Clos des Mouches de Drouhin. Je ne me souviens pas du millésime, mais c'était le blanc. Je buvais surtout du rouge à l'époque. Le vin était complètement fou! C'était la dernière chose à laquelle je m'attendais. Depuis, j'ai toujours du Clos des Mouches dans ma cave! »

Comment abordes-tu ta nouvelle implication avec MPV?

« C'est un événement que je prends très à cœur. J'ai adoré mes premières expériences. Des dégustations d'anthologie. On peut parler avec les vignerons et on rencontre beaucoup de passionnés. Les échanges sont riches. J'ai un faible pour les segments bouffe/vins où les meilleurs chefs du Québec se frottent aux plus beaux vins de la planète. Mais au-delà des dégustations, au-delà du vin, ce qui est venu me chercher, c'est la cause derrière Montréal Passion Vin. J'arrive de nulle part et j'ai tout de suite connecté avec les membres qui travaillent à la Fondation HMR. J'ai visité le nouveau centre de thérapie cellulaire, le projet majeur sur lequel la Fondation travaille. Ça m'a complètement soufflé. Les chercheurs ont mis au point des médicaments-cellules qu'ils programment pour supprimer les cellules malignes du cancer ou traiter des graves maladies comme la sclérose ou le diabète. La thérapie cellulaire utilise la force naturelle des cellules du système immunitaire pour réparer des tissus, détecter des cellules malignes et guérir ces maladies. Montréal a la chance d'avoir les meilleurs spécialistes au monde dans ce domaine, mais le centre manque d'espaces et d'équipements adaptés à la recherche sur la thérapie cellulaire, ce qui empêche les chercheurs d'exploiter à fond les capacités de cette médecine révolutionnaire. C'est ça la beauté de Montréal Passion Vin. Si j'ai choisi de m'impliquer, c'est pour continuer à faire grandir l'événement et pour aller chercher encore plus de fonds pour la Fondation HMR. »

La dégustation à laquelle tu as le plus hâte?

« Il y en a deux. Niepoort, parce que je ne connais pas les vins et que j'ai hâte de les découvrir. Puis Château Margaux, évidemment. Pas juste que Plaisirs Gastronomiques commandite la dégustation - je sais, ça fait « plogue » [rires] - mais que Margaux est l'un des plus grands vins du monde. Ça va être grandiose! »

Ton vin fétiche?

« Avec mes parents, j'ai commencé par la Bourgogne. L'odeur, l'idée de terroir, l'ambiance. J'ai essayé plein d'autres vins, mais j'ai de la misère à aller ailleurs. Il y a tellement à découvrir en Bourgogne qu'une vie ne suffit pas pour tout connaître. Si j'ai un vin à prendre en Bourgogne, ce serait Clos de Tart. Je n'ai pas encore pu visiter le domaine, mais tout ce que j'ai goûté est magnifique. J'aime aussi beaucoup les vins de Cécile Tremblay. J'aimerais bien voir les vins du domaine dans un prochain MPV. »

Si tu avais à faire du vin, ce serait où?

« En Haute-Savoie. Les fromages, les paysages, la mentalité des gens. Les vins, bien sûr! J'y vais en vacances depuis tout petit. J'y vais encore avec ma blonde. C'est d'ailleurs là que je l'ai demandé en mariage. »

Tu préfères le rouge ou le blanc?

« Si tu m'avais posé la question il y a 5 ans, je t'aurais dit rouge « all the way »! J'aime de plus en plus les vins blancs. Je me rappelle d'ailleurs un Haut-Brion 2011 blanc à MPV. Un vin spectaculaire! »

Tu cuisines un peu ou tu manges que des plats Plaisirs Gastronomiques?

« J'aime cuisiner quand j'ai le temps. Mais avec deux jeunes enfants et le boulot, c'est devenu moins facile. J'ai la chance d'avoir comme meilleur ami, Louis-François Marcotte. La première question qu'on se pose lorsqu'on se voit, c'est qu'est-ce qu'on mange? J'aime les classiques. Ma mère m'a d'ailleurs appris à faire le poulet au vin jaune. »

Ton resto préféré?

« Le Club Chasse & Pêche. Les plats sont toujours top, le service exceptionnel et l'ambiance unique. On se sent comme à la maison. Gros coup de cœur dernièrement aussi pour la Cabane d'à Côté. C'est hallucinant d'avoir ce genre de cuisine au Québec! »

Ta grande émotion?

« J'ai la chance d'avoir deux frères qui tripent sur le vin depuis longtemps. On ouvre souvent des grandes bouteilles ensemble. Louis Jadot, Camille Giroux, Bruno Clair, Château de Meursault. Une fois, il y a eu un Clos de Tart 1996. C'était merveilleux. Je pense aussi à une visite au Domaine Bourdy dans le Jura. On m'a ouvert un chardonnay 1911. Magique! Autrement, je n'ai pas encore goûté à Petrus. Je ne suis pas pressé, mais j'ai hâte. »

Pour rencontrer Jean-Philippe ailleurs que dans les allées de votre supermarché, il sera à Montréal Passion Vin les 9 et 10 novembre prochain. Il reste encore quelques billets. On s'informe ici : Montréal Passion Vin 2018.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu