De moins en moins de mariages au Québec

Agence QMI

Mercredi, 05 Juillet 2017, 12:04

Photo Fotolia

QUÉBEC - De moins en moins de mariages sont célébrés d'année en année au Québec, mais les cérémonies présidées par un proche ou un ami continuent de gagner en popularité, 15 ans après qu'on les eut autorisées.

C'est ce qui ressort des données provisoires des mariages et de la nuptialité au Québec, rendues publiques mercredi par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

En 2016, 22 000 mariages ont été célébrés à travers la province. De ce nombre, 21 300 concernaient des conjoints de sexe opposé et 700 des conjoints de même sexe.

Selon l'Institut, «seulement 27 % des hommes et 29 % des femmes se marieraient au moins une fois avant leur 50e anniversaire» au Québec, la tendance voulant qu'on convole en justes noces de plus en plus «tardivement». L'âge moyen pour les hommes est de 33,4 ans et 31,9 ans pour les femmes.

Les gens se marient environ huit ans plus tard aujourd'hui qu'au début des années 1970.

Davantage avec un célébrant

Depuis qu'on a autorisé en 2002 les mariages célébrés par une personne désignée, cette formule séduit de plus de plus de couples. Ainsi, l'an dernier, 28 % des célébrations nuptiales touchant aux conjoints de sexe opposé étaient présidées par un célébrant. Chez les couples de même sexe, 43 % des couples recouraient à cette formule.

En revanche, les unions officialisées au palais de justice ou par un notaire ne représentaient plus que 15 % chacun de tous les mariages.

Et les cérémonies à l'église accusent elles aussi un recul important depuis 2002, alors que 71 % de tous les mariages y étaient célébrés il y a 15 ans. Aujourd'hui, il n'y a que 42 % des unions qui y sont officialisées.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu