Le Cirque Éloize en mode western

Frédéric T. Muckle

Wednesday, August 30, 2017, 7:35 PM

MONTRÉAL | Les acrobates du Cirque Éloize ont pris d'assaut les rues de Montréal mercredi après-midi pour la promotion de leur plus récent spectacle aux saveurs western.

Montréalais et touristes ont été charmés par le court numéro du spectacle «Saloon» joignant musique, danse, humour et acrobaties.

«C'est vivant, c'est dynamique, a affirmé Nicole Gervais qui était de passage dans le Vieux-Montréal mercredi midi tout en mentionnant qu'il est plutôt rare de voir cirque et western ensemble. C'est ça qui nous a attirés.»

Le cirque voulait faire la promotion de sa résidence à Montréal un peu différemment en présentant une partie du spectacle en pleines rues.

«On trouvait que c'était une bonne opportunité pour les gens de voir les acrobates en personne», a expliqué Junior Bombardier, responsable des relations de presse pour la compagnie de cirque.

Pour Jeannot Painchaud, cofondateur du cirque Éloize et directeur de création pour «Saloon», établir ce spectacle dans un univers western vient tout d'abord d'une envie de revisiter ses racines.

C'est notamment pour cette raison qu'il a travaillé avec son cousin, le musicien Éloi Painchaud, pour une trame sonore enlevante rappelant la musique ayant bercé leurs enfances.

«On avait le goût de se replacer dans nos souvenirs», a indiqué le président de la compagnie québécoise qui fêtera l'an prochain ses 25 ans d'existence.

M. Painchaud a expliqué cependant que cet attachement à la musique et l'univers country n'est pas la même partout sur la planète. «Il y en a beaucoup qui doutait que l'idée du saloon marcherait ailleurs qu'au Québec ou aux États-Unis», a confié M. Painchaud.

Mais 120 représentations plus tard toutes réalisées avec succès dans divers pays d'Europe, M. Painchaud a la confirmation que l'intérêt pour son spectacle western peut être universel. «Je pense que le thème peut fasciner tout le monde», a-t-il dit.

Un mélange de plusieurs disciplines

Mélangeant des éléments de théâtre, de danse et de cirque, «Saloon» est un spectacle particulièrement demandant pour la troupe de 12 artistes.

«Habituellement, tu fais ton numéro de 5 à 10 minutes, a dit Jules Trupin qui se spécialise en jonglerie et en bascule coréenne. Dans «Saloon», on est tous au moins une heure sur scène.»

Pour l'aider, le jeune homme 23 jouant le tenancier du saloon dans le spectacle explique qu'il s'inspire notamment du classique western spaghetti de Sergio Leone, «Il était une fois dans l'Ouest».

«Je pense beaucoup au jeu des acteurs avant de monter sur scène», a souligné M. Trupin.

Le spectacle «Saloon» du Cirque Éloize sera présenté du 20 au 30 septembre au Monument-National à Montréal.

Menu