Accusé d'avoir maquillé des figurants, Disney se défend

AFP

Lundi, 08 Janvier 2018, 09:23

AFP

Les patrons de Disney ont été obligés de monter au créneau pour défendre la décision du studio d'utiliser du maquillage pour foncer la peau de certains figurants sur le tournage du remake d'Aladdin au lieu d'embaucher des acteurs de couleur.

Le Sunday Times vient de révéler que des acteurs caucasiens avaient été recrutés pour jouer de petits rôles de danseurs ou de dresseurs de chameaux dans l'adaptation en film du dessin-animé de 1992 de Disney.

Dans l'article, intitulé « Génie, rends ces figurants d'Aladdin plus foncés », l'acteur Kaushal Adedra raconte comment il a assisté à des séances de maquillage d'acteurs blancs, pendant le tournage du film de Guy Ritchie à Surrey, près de Londres. « Pendant une scène, 2 gardes du palais arrivent, et l'un d'entre eux était un acteur blanc que je connaissais. Mais cette fois-ci, il avait une peau d'arabe un peu bronzé, explique-t-il au journal britannique. J'entre alors dans une tente et là je vois 10 figurants, dont deux sont des blancs qui eux aussi ont été maquillés pour avoir l'air moyen-orientaux. »

Face à la controverse, Disney a donc réagi en publiant un communiqué dans lequel le studio explique qu'il a été obligé de maquiller certains acteurs pour des rôles très spécifiques. « Nous avons fait en sorte de mettre en place la distribution la plus diverse possible, se défend la production. Mais nous avons dû trouver des acteurs très spécialisés, comme des cascadeurs ou des dresseurs d'animaux et ils sont les seuls à avoir été maquillés. »

Au casting de ce remake très attendu, on retrouve Will Smith dans le rôle du Génie, l'acteur égyptien Mena Massoud dans celui d'Aladdin, l'actrice anglaise d'origine indienne Naomi Scott dans celui de la princesse Jasmine, et Marwan Kenzari, néerlandais d'origine Tunisienne, dans celui de Jafar.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu