Divertissement

Le Festibière de Baie-Comeau

Agence QMI

Mercredi, 08 Août 2018, 13:19

Photo Serge Paquin/Courtoisie/SOS Rock'n'Roll

Vendredi le 3 août 2018, le groupe SOS R'N'R, de la célèbre page Facebook éponyme que je vous invite à fréquenter pour avoir accès à des photographies et vidéos de cette mémorable soirée :

SOS R'N'R

Ce soir-là disais-je, le groupe SOS R'N'R donnait un show au FESTIVAL DE LA BIÈRE de Baie-Comeau qui en était à sa cinquième année d'existence, alors que deux des fondateurs du groupe Offenbach, Pierre Harel et Jean Gravel, ainsi que les renommés Breen Leboeuf et Pat Martel, respectivement dernier bassiste et dernier batteur du groupe avant sa dissolution en 1985, étaient de la partie en compagnie de Martin Deschamps et de Georges Papaphilys, tous deux devenus membres d'Offenbach après la disparition de feu Gerry Boulet. Nous étions donc cinq (5) anciens Offenbach sur scène.

Étant sujet à de rocambolesques crises de panique au moment du décollage d'un avion ayant donné lieux à de mémorables situations au fil des ans, genre me soûler gargantuesquement la gueule pour supporter l'invivable stress d'angoisse de ne plus être sur le plancher des vaches, ou encore de créer des occasions de m'engueuler avec le steward de l'appareil pour me changer les idées, genre fumer un joint de marijuana à grosses bouffées alors que les roues de l'appareil décrochaient de la piste en clamant haut et fort : « je suppose que tu vas m'dire d'aller fumer dehors mon finfin » ? À cause de ces antécédents problématiques il fut décidé que je ferais le trajet Montréal \ Baie-Comeau par voie de terre et que des amis viendraient me chercher jeudi le 02 août pour m'y conduire.

Le Québec est un grand et beau pays débordant de maïs, de luzerne, d'avoine et de soya le long de l'autoroute A-20, surtout à compter du fameux Camping Ste Madeleine, quelques kilomètres avant Saint-Hyacinthe, pour disparaître au bas de la longue côte de Sainte-Anne-de-Beaupré jusqu'à Baie Sainte-Catherine, alors que le profond Saguenay vient imposer sa frontière entre Haute et Moyenne Côte-Nord, la Basse-Côte trouvant sa frontière de départ à la rivière Moisie, passé Sept-Îles, jusqu'à Blanc-Sablon aux portes du Labrador.

Arrivés jeudi soir le 2 août, premier jour du Festival de la bière de Baie-Comeau, en avance sur Breen, Pat et Georges, devant arriver le lendemain en avion, et presque en même temps que Martin Deschamps, sa fille Lou, et son assistant personnel, Mr Flétan, ayant fait le trajet depuis Rawdon à bord d'un gros pick-up 4X4 trainant une grosse remorque de tournée, nous n'eûmes rien d'autre à faire que de souper et d'aller en soirée entendre les NOUVEAUX COLOCS en ouverture de festival alors que Martin leur donnait un bon coup de main en montant sur scène pour une chanson.

Quant à moi, ayant fait la solennelle promesse à mon amoureuse de n'ingurgiter aucun alcool, ne fût-ce qu'une bière .05 ou même une désalcoolisée totale qui aurait pu sournoisement me placer, par effet placébo, sur la piste d'un Bloody Mary bien frais et bien relevé potentiellement suivi d'une douzaine d'autres, je montai à ma chambre pour une douche et une bonne nuit de sommeil au coeur du magnifique hôtel Le Manoir sis à quelques pas du site du Festival de la bière.

Le lendemain, 3 août, le reste du line-up de SOS R'N'R arriva vers 14 heures et aussitôt les bagages montés aux chambres nous nous dirigeâmes vers la gigantesque scène recouverte où l'équipe technique nous attendait pour débuter un sound check de routine, ce qui fût réglé rapidement compte-tenu de notre connaissance du matériel présenté au public ce soir-là. En effet, pour le spectacle du Festival de la bière de Baie-Comeau, édition 2018, nous avions décidé de puiser uniquement dans le répertoire considérable de nos grands succès d'OFFENBACH, laissant de côté ceux de CORBACH, CORBEAU,

PIERRE HAREL, BREEN LEBOEUF, MARTIN DESCHAMPS et LEBOEUF DESCHAMPS.

Nous présentâmes 24 chansons pour un spectacle de 130 minutes, chansons qui furent toutes reçues avec ovations et ferveur jusqu'au dernier rappel, la célèbre PROMENADE SUR MARS, dont j'avais composé la musique sur mon adaptation chansonnière d'un texte de feu Jean Basile en 1972. Le temps passe mais ni moi ni les Québécois canadiens-français ne nous lassons de la chanter ensemble depuis plus de 46 ans à ce jour.

Bonne semaine.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu