Divertissement

10 surprenants réalisateurs québécois de vidéoclips

Yan Lauzon

Mercredi, 12 Septembre 2018, 14:31

Photo d'archives

Podz

On associe leurs noms à des longs métrages, des séries télé ou des projets à la fine pointe de la technologie, mais plusieurs réalisateurs québécois ont aussi laissé leur empreinte dans l'univers des vidéoclips.

En voici 10 dont la vision accompagne parfaitement des artistes musicaux bien connus.

Podz

Bien avant qu'il nous bouleverse avec ses séries coups de poing «Minuit, le soir» et «19-2», et qu'il se lance à l'assaut du septième art, Podz a goûté au tournage d'un clip. L'un des cinéastes et réalisateurs québécois les plus talentueux a mis en images la chanson «Plus rien n'est pareil» qu'on retrouve sur l'album phare du duo hip-hop Dubmatique, «La force de comprendre». Au cours des années 2000, la carrière de Daniel Grou a décollé avec grand bruit en fiction si bien que le hip-hop québécois n'a plu pu compter sur sa vision.

Francis Leclerc

Fils du célèbre Félix Leclerc, Francis Leclerc a laissé sa marque à la télé («Apparences», «Mensonges») et au cinéma («Mémoires affectives», «Un été sans point ni coup sûr»). Mais avant, au milieu des années 1990, il a obtenu du succès en musique, gagnant un Félix grâce à la qualité de son travail sur le plateau du vidéoclip de «Seigneur», populaire chanson du répertoire de Kevin Parent. Sa méthode l'a incité à parcourir de nombreux kilomètres entre Québec et la Gaspésie, pendant quatre jours de tournage.

Patrick Huard

Grand ami d'Éric Lapointe, on le savait amateur de comédies et doué pour l'humour. Mais avant de réaliser son premier long métrage - le succès «Les 3 p'tits cochons» -, Patrick Huard a tourné, au début des années 2000, le clip «Un beau grand slow» du rockeur, sa reprise d'une chanson de Richard Desjardins. Il en a profité pour diriger Luc Picard et Lucie Laurie plongés dans une histoire d'amour en plein bar. Quelques années ont passé, puis le duo a remis ça derrière le comptoir, le temps d'un hommage aux barmaids, celui de «La bartendresse».

Alain Desrochers

Qu'ont en commun Luc Plamondon et Alain Desrochers? Ils ont tous deux travaillé pour Céline Dion. L'homme derrière les deux films «Nitro» et l'immense succès «Bon Cop Bad Cop 2» n'a pas toujours été associé aux productions explosives et à la testostérone. À preuve, au début de sa carrière dans les années 1990, il a été chef de plateau pour les clips «Des mots qui sonnent», «Je danse dans ma tête» et «L'amour existe encore», immortalisant du même coup Céline Dion. C'est sans compter son travail pour «Où aller» de Kathleen et «Seul au combat des B.B.

Xavier Dolan

Les drames réalisés par Xavier Dolan à un jeune âge ont transcendé le septième art, interpellant des vedettes de la musique comme Indochine et Adele. La formation française a fait confiance au réalisateur pour le percutant clip de sa pièce «College Boy» portée par Antoine Olivier Pilon et Antoine L'Écuyer. Et que dire du clip de l'immense succès «Hello» de la Britannique qui a été vu 27,7 millions de fois sur VEVO en moins de 24 heures après sa sortie! Rien si ce n'est que Xavier Dolan a été finaliste à deux reprises aux MTV Video Music Awards en 2016.

Maxime Giroux

Une des figures du cinéma d'auteur québécois, Maxime Giroux - qui a fait parler de lui grâce à son long métrage «Félix et Meira» sorti en 2015 - a apposé sa griffe sur une centaine de concepts de vidéoclips au cours de sa carrière, dont un qui a fait le tour de la francophonie: le succès de Corneille «Parce qu'on vient de loin». L'oeuvre a été primée aux NRJ Music Awards et aux MuchMusic Video Awards. Le Québécois a aussi associé son nom à la formation française Tryo le temps de «Désolé pour hier soir».

Yan England

Fort d'une nomination aux Oscars grâce à son court-métrage «Henry» et un beau succès au box-office avec son drame sur l'intimidation «1:54», Yan England a habilement réussi à passer derrière la caméra. Contacté par l'auteur-compositeur-interprète Patrice Michaud, il a accepté d'élargir son champ de compétence en signant la facture visuelle du clip «La saison des pluies», une bouleversante histoire d'un homme atteint de cancer qui doit laisser derrière lui sa fille et sa femme, jouée par Bianca Gervais. L'oeuvre a atteint le plateau du million de vues moins de 72 heures après sa mise en ligne.

Félix Lajeunesse et Paul Raphaël

Les fondateurs du studio montréalais Félix & Paul ont démontré à maintes reprises et de différentes façons qu'ils ont du talent. Outre leurs récentes expériences en réalité virtuelle pour le film «L'île aux chiens» de Wes Anderson et la franchise du «Monde jurassique», les Québécois Félix Lajeunesse et Paul Raphaël ont créé le monde poétique du clip de la chanson «Guerrière» de Yann Perreau dans lequel le chanteur prend place sur un réverbère. L'esthétique léché et lumineux fait de cette oeuvre un complément parfait à l'univers musical de l'artiste.

Rafaël Ouellet

Connu des téléspectateurs grâce aux séries «Mauvaise adresse», «Blue Moon» et «Cheval-Serpent», Rafaël Ouellet a déjà proposé quelques films, dont les drames «Camion» et «Gurov et Anna» qui ont retenu l'attention. Mais plus important encore, il a laissé son empreinte dans le monde de la musique en tournant plus de 100 concerts et vidéoclips! Parmi les spectacles qu'il a immortalisés, notons «Our Lady Peace Live», un DVD enregistré en Alberta mettant en vedette la bande à Raine Maida et nommé aux Prix Juno en 2004. Au menu, des succès comme «Naveed» et «Superman's Dead».

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu