L'amour au temps des règles

Mélodie Nelson

Mercredi, 05 Avril 2017, 14:33

Photo Fotolia

Je fais l'amour tous les jours, mais quand je suis menstruée je fais juste me masturber. J'aime pas devoir laver mes draps, ni mettre mon cul contre une serviette de bain si je veux les protéger.

Je n'ai pas toujours été aussi indolente. Escorte, je m'enfonçais des éponges, afin que le liquide menstruel soit stoppé et que les pénétrations soient possibles, contrairement à si j'avais choisi un tampon et juste offert des pipes. Je donnais des condoms foncés à mes clients, au cas où une fuite avait lieu après de bons coups de bassin.

Abstinence menstruelle mensuelle

L'auteure Camille Emmanuelle, dans son livre Sang Tabou, aborde la question des relations sexuelles dans un chapitre, «Rouge Baiser». Elle y rappelle que, selon une étude des marques Always et Tampax, 79 % des femmes cessent d'avoir une vie sexuelle dès qu'elles tachent leur petite culotte. Celles qui n'ont pas de rapports sexuels pendant leurs menstruations le font souvent par un souci de propreté (même si ce n'est pas dégoûtant ni vraiment sale que d'avoir du sang entre les jambes une fois par mois).

Les autres raisons évoquées? Selon une étude de l'université de l'Arizona, datant de 2011, l'inconfort du partenaire, la perception négative de soi-même, la gestion émotionnelle du dégoût du partenaire sont les autres causes, toutes culturelles, pour une attitude navrante face au sexe pendant les règles.

Conseils pour une sexualité plus fluide

Comme la sexperte Maïa Mazaurette l'indique, «Si le sang vous indispose, dites-le. Personne ne vous oblige (à faire l'amour), et les périodes de jeûne permettront la joie des retrouvailles».

Toutefois, si vous acceptez que le sexe, ce n'est pas comme faire un casse-tête, ça implique de la sueur, de la mouille, de la salive et parfois du sang, et que vous avez envie d'adopter une position positive, voici quelques conseils pour profiter des jours plus sanglants:

1. Faites l'amour sous la douche

2. Utilisez une serviette de bain. Celle qui est déjà tachée par les teintures capillaires maison de votre chérie.

3. Utilisez un condom. Ou proposez à votre copine d'utiliser une éponge de mer. Sachez toutefois que ce n'est pas l'activité la plus simple ni la plus zen que de repêcher l'éponge ensuite. Offrez-lui un verre de Chardonney et ne faites pas jouer Barbie Girl sur Spotify.

4. Vantez-vous d'être moins paresseux que moi et lavez vos draps sans vous prendre la tête.

5. Explorez d'autres types de caresses et de jeux sexuels. Masturbation mutuelle, sodomie, yoga érotique, strip bataille navale. «J'ai déjà eu un amant qui dessinait sur son corps avec mon sang. Je le trouvais sexy. Sa curiosité était sexy», m'a raconté une amie. Une autre m'a dit qu'elle en avait assez que ses menstruations équivalent à une semaine juste de pipes.

Pas besoin de sortir du KY grâce aux menstrues

Dans le livre «La rouge différence ou les rythmes de la femme», Françoise-Edmonde Morin, dès 1982, établissait que la masturbation pouvait être plaisante lors des règles. Elle peut apaiser la douleur. Jouir, que ce soit grâce à des doigts, une langue ou une queue, permettrait aussi de raccourcir les règles. Les contractions musculaires lors de l'orgasme provoqueraient un écoulement sanguin possiblement plus abondant, mais d'une durée plus courte. Un autre avantage lors du sexe pendant les règles, que vous aussi vous serez à même de percevoir? Une meilleure lubrification. Pas besoin de sortir le KY grâce aux menstrues.

Un film porno qui n'a pas peur du sang

Dans le film Les Vampires peuvent-ils sentir mes règles? la réalisatrice suédoise Erika Lust a voulu déstigmatiser les règles et le sexe, sans tomber dans le fétichisme grossier de la porno mainstream qui joue sur l'humiliation et les litres de sang splashés partout. Désirant représenter toutes les facettes de la sexualité, Lust a mis en scène un vampire assoiffé et une femme qui ne voyait pas le fait de saigner comme une raison de ne pas explorer ses désirs.

Pour Erika Lust, les menstruations sont un phénomène aussi naturel que manger, boire ou dormir, et quelque chose de beau. Elle explique la nécessité de briser les tabous qui les entourent: «On les associe à un sentiment de honte. Selon moi, c'est simplement enraciné dans la tradition de contrôle sur les corps des femmes de nos sociétés. Mon travail est de m'emparer de nos corps et de représenter la sexualité féminine pour briser ces tabous. La moitié de la population mondiale à ses règles, il est temps de s'y faire.»

Fatigue et douleurs pas excitantes

Le sang menstruel peut donc être sexy et devenir un objet de convoitise. Il faut rappeler cependant que même si votre compagne se fouette autant du sang sur votre prépuce que de votre haleine du matin, ça ne signifie pas nécessairement qu'elle a une libido à tout casser pendant ses règles. Parfois, les menstruations provoquent beaucoup de fatigue et sont si douloureuses que le sexe est aussi tentant qu'une soirée à écouter des conservateurs parler de méthodes contraceptives et de tennis.

Suivez-moi aussi sur melodienelson.com, un blogue adulte.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu