L'apnée, un sport proche du yoga et de la méditation

RelaxNews

Vendredi, 07 Avril 2017, 16:24

Photo courtoisie / François Cetre

Le champion du monde d'apnée dynamique Arthur Guérin-Boëri.

L'apnée est étiquetée sport extrême et risqué, mais il est accessible à tous et il permet d'atteindre un équilibre physique et psychique rapidement, selon Arthur Guérin-Boëri, champion du monde d'apnée dynamique, auteur du livre Le bien-être sous l'eau.

Photo by @alexvoyer_fisheye #skull #freediving under #ice #world #records #finland #amazing #photography #underwater #freezing

Une publication partagée par Arthur Guerin-Boeri (@arthurguerinboeri_official) le 13 Mars 2017 à 6h06 PDT


À qui s'adresse la pratique de l'apnée?

Il y a une grande différence entre l'apnée de compétition, qui demande beaucoup de préparation physique, et l'apnée loisir qui est accessible à tous, notamment dans les grandes villes, à condition d'être encadré par un entraîneur dans un club d'apnée en piscine. Au cours d'un premier baptême, on apprend à se familiariser avec le milieu, à respirer et on expérimente des petits temps d'apnée pour tester les premières sensations sans respirer. C'est surtout un sport gourmand mentalement.

L'apnée demande-t-elle des prédispositions particulières?

Non. Cette discipline s'apparente à des disciplines de bien-être comme le yoga et la méditation. Les adeptes de ces pratiques vont avoir des facilités en terme de relâchement, de concentration, de visualisation, de respiration, d'utilisation du diaphragme, mais au même titre que des nageurs qui auront aussi des prédispositions grâce à leur technique de nage. Ce sport repose à la fois sur des compétences techniques de nage et des capacités physiques et mentales comme le relâchement, la concentration, la respiration, la souplesse et la musculation.

Comment se déroulent les premiers cours?

Dans l'eau, le débutant va évoluer sur des petits temps et des petites distances, apprendre à palmer, à se déplacer à la brasse, se lester. La pratique amène systématiquement à la prise de conscience de la respiration, un assouplissement du diaphragme et l'expérimentation de la respiration ventrale. Il est possible d'arriver à des résultats très rapidement. Pour faire des beaux plein d'air avant de partir en apnée, cela peut prendre du temps.

Comment peut-on dompter l'envie de respirer?

En commençant l'apnée, on se rend compte que l'on peut tenir beaucoup plus longtemps que ce qu'on pensait. Il s'agit d'un sport d'endurance à 80 % mental, basé sur le lâcher-prise. Au début, on va avoir envie de respirer au bout d'une minute, et au fil des séances, on peut atteindre 3, 4 minutes. Le but est de repousser sa zone de confort puis de la dépasser en se relâchant au niveau musculaire. À un niveau professionnel, la visualisation est l'outil de préparation mentale numéro 1, notamment avant les grandes compétitions.

Quels bénéfices apporte la pratique de l'apnée?

L'apnée est une activité très ludique et relaxante. C'est le seul sport où le rythme cardiaque baisse. Elle permet d'expérimenter, enveloppée dans un élément complètement différent du nôtre, l'apesanteur, le silence, la sensation de glisse. Ces ingrédients combinés au fait de couper sa respiration - qui provoquent de nombreux réflexes physiologiques - vous déconnectent du monde. Quand on pratique deux à trois fois par semaine, les bénéfices sont très importants en terme d'équilibre physique et psychique et peuvent se ressentir très vite, notamment sur le sommeil.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu