La beauté de la semaine: Isabelle L'Heureux Charron

Agence QMI

Mardi, 30 Mai 2017, 12:59

Photo Daniel Daignault

Originaire de Rouyn-Noranda et résidente de Montréal depuis quatre ans, Isabelle L'Heureux Charron est âgée de 24 ans.

Serveuse dans un bar depuis plus de deux ans, Isabelle n'est pas le genre de femme à passer inaperçue, notamment en raison de son look, de sa taille (elle fait 1,80 m) et en particulier par ses nombreux tatouages, dont celui qu'elle possède à la gorge jusqu'aux oreilles. «On me disait, pour ce tatouage, de faire en sorte qu'il soit discret mais ma première idée était que ce soit beau et que ça dérange, dit-elle. J'ai eu mon premier tatouage à l'âge de 16 ans. En général, c'est moi qui fais les dessins que je veux me faire tatouer. C'est en quelque sorte mon petit côté rebelle.»

Isabelle se décrit comme une fille généreuse, toujours de bonne humeur et qui possède un bon sens de l'humour. Le rire et le plaisir occupent une place importante dans la vie de cette dynamique jeune femme. Célibataire depuis trois ans, Isabelle avoue avoir une tendance à aimer les bad boys, les «tannants», comme elle les décrit. «En amour, je me donne toujours un délai de deux mois avant de déterminer si je crois que c'est le bon gars pour moi, si je suis bien dans cette relation, ou s'il est préférable d'y mettre un terme. Je sais ce que je ne veux pas, mais je ne sais pas encore tout à fait ce que je désire», ajoute Isabelle qui souhaite effectuer éventuellement un retour aux études.

«On me dit parfois que je peux avoir l'air difficile d'approche pour certains, peut-être en raison de ma taille et de mon look, mais en général, les gens viennent naturellement vers moi. Je ne suis pas une fille compliquée, j'aime la vie et je suis très sociable», termine Isabelle, qui s'entraine sur une base régulière au gymnase et qui est adepte de cinéma.

Quant à la séance photo pour cette chronique, Isabelle, avoue qu'elle était curieuse de jouer au modèle, ce qu'elle n'avait pas fait depuis deux ans. Elle ne cache pas qu'elle aurait d'ailleurs beaucoup aimé être mannequin.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu