Des parents piègent un présumé agresseur sexuel

Agence QMI

Sunday, April 15, 2018, 7:44 AM

Un couple de la Colombie-Britannique a décidé de se faire justice en piégeant un homme qu'il soupçonnait de vouloir avoir des relations sexuelles avec leur fille de 13 ans, la semaine dernière.

La mère et le beau-père de l'adolescente, qui vivent sur l'île de Vancouver, prétendent qu'un homme de 28 ans a échangé des messages à caractère sexuel avec leur fille sur Instagram, rapporte CTV. Ils l'ont alors invité, en se faisant passer pour la jeune fille, à les rejoindre à leur maison. Les deux complices ont alors maîtrisé l'homme et l'ont ligoté avec des attache-câbles.

«Il est venu à ma maison pour rencontrer ma fille de 13 ans et pour coucher avec elle, affirme la mère dans un enregistrement diffusé sur Facebook Live. On l'a plaqué au sol et Zap [son conjoint] l'a attaché avant d'appeler la police.»

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) est arrivée peu de temps après et a conduit l'homme à l'hôpital. Aucune accusation n'a été portée contre lui, alors que ses geôliers pourraient faire face à la justice pour leurs actions.

La mère prétend qu'elle a organisé ce guet-apens justement en raison du refus de la GRC d'agir. Elle affirme avoir demandé qu'une enquête soit ouverte sur l'échange de messages, mais que les policiers lui ont répondu de bloquer l'homme du compte Instagram de sa fille et d'oublier cette histoire.

Frustrée par cette réponse, la dame a décidé d'organiser le rendez-vous. Elle soutient avoir demandé la présence de la police, qui a refusé d'intervenir.

«La police lui avait dit de ne pas se faire justice elle-même, a indiqué Amelia Hayden, de la GRC, à CTV. Une enquête a été ouverte et est toujours en cours. Ses actions n'ont pas contribué à résoudre un problème. Elles en ont créé un autre et mis des gens en danger.»

Menu