Actualités

Daniel Jean nie être derrière une théorie du complot

Boris Proulx

Lundi, 16 Avril 2018, 13:10

Boris Proulx

Daniel Jean s'adresse au Comité permanent sur la sécurité nationale, lundi

OTTAWA | La source gouvernementale qui a lancé plusieurs médias sur la piste d'un complot indien contre le premier ministre Justin Trudeau lors de son voyage dans ce pays a soutenu lundi que ses propos ont été mal interprétés.

Le conseiller à la sécurité nationale Daniel Jean soupçonne toujours « un effort coordonné » d'être derrière de « fausses informations » selon lesquelles le gouvernement canadien était au courant de la présence de Jaspal Atwal, un ex-extrémiste sikh condamné au Canada, à une réception officielle du voyage du premier ministre.

En Chambre, Justin Trudeau avait plus tard affirmé croire à la version que l'Inde tentait d'embarrasser le Canada.

Daniel Jean soutien aujourd'hui qu'un « effort de désinformation orchestré » a bel et bien eu lieu, mais ne provenait pas du gouvernement indien. Il croit plutôt à des « citoyens privés ou des éléments du gouvernement indien qui ont agi sans autorisation. »

La présence de M. Atwal avait provoqué un grand embarras lors de la visite officielle du Canada en Inde.

Un député libéral de Colombie-Britannique, Randeep Sarai, s'est excusé pour avoir invité M. Atwal. L'ex-prisonnier venait tout juste d'être retiré de la liste noire des personnes interdites en Inde.

M. Jean était entendu lundi devant le Comité permanent de la sécurité publique et nationale, après que l'opposition eût réclamé cette comparution pendant plus d'un mois.

Les conservateurs ont même forcé un marathon de votes de plus de 20 heures en Chambre à cette fin.

Plus d'informations suivront...

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu