Actualités

Clement admet plusieurs échanges inappropriés de nature sexuelle

Guillaume St-Pierre

Jeudi, 08 Novembre 2018, 14:17

Photo Reuters

OTTAWA | Le député fédéral Tony Clement, chassé du Parti conservateur en raison d'allégations d'inconduites sexuelles, admet avoir eu été victime de tentative de sextorsion deux fois plutôt qu'une.

Dans un message adressé aux électeurs de sa circonscription, jeudi, M. Clement soutient aussi avoir eu des échanges inappropriés qui ont mené à des actes d'infidélité.

M. Clement dit avoir eu des échanges avec une femme qui s'est ensuite fait offrir de l'argent par un tiers parti, l'été dernier, en échange d'images compromettantes.

L'élu de 57 ans, marié et père de trois enfants, soutient avoir «immédiatement informé» la Police provinciale de l'Ontario.

M. Clement a plus récemment été pris dans une histoire d'extorsion financière après avoir partagé des images sexuellement explicites de lui-même.

L'ex-ministre a été chassé du Parti conservateur, mercredi, dans la foulée de ces affaires de nature sexuelle.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu