Actualités

Clement admet plusieurs échanges inappropriés de nature sexuelle

Guillaume St-Pierre

Jeudi, 08 Novembre 2018, 14:17

Photo Reuters

OTTAWA | Le député fédéral Tony Clement, chassé du Parti conservateur en raison d'allégations d'inconduites sexuelles, admet avoir eu été victime de tentative de sextorsion deux fois plutôt qu'une.

Dans un message adressé aux électeurs de sa circonscription, jeudi, M. Clement soutient aussi avoir eu des échanges inappropriés qui ont mené à des actes d'infidélité.

M. Clement dit avoir eu des échanges avec une femme qui s'est ensuite fait offrir de l'argent par un tiers parti, l'été dernier, en échange d'images compromettantes.

L'élu de 57 ans, marié et père de trois enfants, soutient avoir «immédiatement informé» la Police provinciale de l'Ontario.

M. Clement a plus récemment été pris dans une histoire d'extorsion financière après avoir partagé des images sexuellement explicites de lui-même.

L'ex-ministre a été chassé du Parti conservateur, mercredi, dans la foulée de ces affaires de nature sexuelle.

Voici une traduction libre de la lettre de Tony Clement aux électeurs de sa circonscription:

C'est Tony Clement et ce message s'adresse à mes électeurs de Parry Sound - Muskoka. J'ai eu l'immense honneur et le privilège de siéger en tant que député depuis 2006, une confiance qui a été renouvelée au cours de quatre élections fédérales consécutives. Que ce soit du côté du gouvernement ou de l'opposition, que ce soit au Cabinet ou à l'arrière-ban, ma priorité numéro un a toujours été et continue d'être celle de travailler pour les habitants et les communautés de Parry Sound - Muskoka. Je l'ai fait sans relâche, avec passion et plaisir dès le premier instant où j'ai reçu l'honneur de travailler pour vous. J'ai toujours voulu servir avec humilité et aujourd'hui, je vous écris directement pour aborder un certain nombre de mauvaises décisions dans ma vie personnelle et privée. Durant une période de difficultés personnelles et de faiblesse, je me suis engagé dans des échanges inappropriés, franchissant une ligne qui n'aurait jamais dû être franchie. Ces échanges ont conduit à des actes d'infidélité.

Un échange inapproprié a conduit une femme à se faire offrir de l'argent par un compte sur un réseau social anonyme en échange de la divulgation d'informations personnelles et intimes. J'ai immédiatement signalé cette affaire personnelle à la Police provinciale de l'Ontario l'été dernier. Plus récemment, un autre échange inapproprié a conduit des acteurs étrangers à tenter d'utiliser mon indiscrétion pour extorsion de fonds, ce que j'ai immédiatement signalé à la GRC, sans hésiter. Bien que ces échanges fussent entièrement consensuels et mutuels, ils étaient absolument mauvais et n'auraient jamais dû se produire.

En me conduisant de la sorte, je me suis laissé tomber moi-même, j'ai laissé tomber ma famille, mes amis et mes partisans, ma communauté, mes collègues de travail et mon personnel, c'est-à-dire tout le monde qui compte pour moi et qui se soucient de moi. La fierté et la vanité ont eu raison de moi et la honte m'a empêchée de retourner sur le chemin du bien. Je m'excuse auprès des femmes avec qui les échanges ont eu lieu, ainsi que toute autre personne ayant le sentiment que j'ai franchi une ligne, ce qui les a mises mal à l'aise, même à mon insu. Je suis profondément désolé.

Je tiens à préciser qu'à aucun moment ces manquements personnels n'ont eu une incidence sur mon travail quotidien en tant que député au nom de nos communautés. Cela dit, je n'ai aucune excuse à vous offrir pour ma conduite. J'en prends l'entière responsabilité. Les députés sont soumis à des normes élevées, normes que je n'ai pas respectées.

En particulier, j'ai échoué auprès de la personne la plus importante de ma vie, ma femme, qui m'a accompagné pendant les nombreux hauts et bas de la fonction publique. Elle a fait de nombreux sacrifices en cours de route afin de bâtir un foyer aimant et une famille merveilleuse. Je ne peux pas réparer la douleur causée par mes actions. Tout ce que je peux faire, c'est reconnaître ce que j'ai fait et m'engager à rétablir notre confiance, peu importe le temps que ça prend. Les erreurs que j'ai commises dans ma vie personnelle, pour ceux qui me connaissent, ne reflètent pas qui je suis. Je suis résolu à me recentrer, à travailler dur et à réparer les torts que j'ai causés aux personnes les plus importantes de ma vie.

J'aime mon travail et j'aime ma famille. Je m'engage à obtenir l'aide professionnelle dont j'ai besoin pour continuer à servir ma famille, ma communauté et mon pays de toutes les manières possibles. Je souhaite sincèrement remercier les nombreux membres de notre communauté qui se sont mobilisés pour me transmettre leurs pensées et leurs prières. Je peux assurer aux habitants de Parry Sound - Muskoka que mes bureaux restent ouverts et à votre service et que je continuerai à assumer les responsabilités qui vous incombent en tant que député.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu