Actualités

Montréal: amende de 160 $ pour un semi-remorque coincé sous un viaduc

Francis Pilon

Jeudi, 11 Octobre 2018, 18:49

Francis Pilon

Le chauffeur d'un camion de l'entreprise Tim Hortons qui est resté coincé sous le viaduc ferroviaire de la rue Guy et qui a perturbé la circulation de trois lignes de trains de banlieue jeudi matin a écopé d'une amende de 160 $.

Le camionneur n'a visiblement pas remarqué les nombreux panneaux autour du viaduc qui indique la hauteur maximale permise de 3,7 mètres lorsqu'il se dirigeait en direction sud sur la rue Guy, entre Saint-Antoine et le boulevard René-Lévesque Ouest.

Depuis le 1er juin 2017, il s'agit du huitième véhicule qui frappe le viaduc ferroviaire et oblige les trains de banlieue à arrêter ou à retarder leur service, selon exo. La circulation a été perturbée sur les lignes de Candiac, Saint-Jérôme et Vaudreuil-Hudson.

«Chaque fois qu'un camion heurte un viaduc, la circulation ferroviaire doit être suspendue. Il faut alors attendre que le véhicule soit retiré afin de procéder à deux inspections avant d'obtenir l'autorisation de circuler de manière sécuritaire», a expliqué Caroline-Julie Fortin, porte-parole d'exo.

«Chaque collision d'un camion avec un viaduc a donc des impacts importants sur des milliers d'usagers du train», a-t-elle ajouté.

L'accident a aussi généré un important bouchon sur les routes dans le secteur. Le trafic routier est revenu à la normale aux alentours de 8 h le matin.

Aucune personne n'a été blessée durant cet événement et les inspecteurs n'ont remarqué aucun dommage sur la structure. Une remorque s'est rapidement déplacée sur les lieux de l'accident jeudi matin pour sortir le camion de sa position.

CargoM, une application à utiliser

Montréal travaille depuis 2012 pour diminuer le nombre d'accrochages entre les camions et le viaduc Guy.

Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal, invite d'ailleurs les camionneurs à utiliser l'application «CargoM» pour éviter ce type d'accident.

«L'excellente application CargoM, on demande aux camionneurs d'ajouter ça à leur cellulaire. On ajoute directement sur le cellulaire sa route de camionnage, et à ce moment-là, on va vous guider jusqu'au bon bord et sans qu'il y est de risque d'accrochage», a-t-il indiqué.

L'application, qui a fêté ses cinq ans en juillet dernier, permet plus précisément d'identifier la route légale à prendre en fonction de la réglementation, de la hauteur du camion et de son poids incluant son chargement.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu