Collision en plein vol: un drame à 1500 pieds d'altitude

Agence QMI

Lundi, 20 Mars 2017, 18:42

Photo Bureau de la sécurité des transports du Canada

L'enquêteure désignée du BST, Isabelle Langevin, examine l'aile de l'épave, vendredi, jour de l'événement.

OTTAWA - La collision en vol entre deux Cessna qui a fait un mort et un blessé grave vendredi à Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie, a eu lieu à 1500 pieds au-dessus des Promenades St-Bruno, selon un rapport préliminaire de Transports Canada obtenu par TVA Nouvelles.

Un des appareils, celui piloté par la personne qui a survécu à l'accident, s'est d'ailleurs écrasé sur le toit du centre commercial. Selon le rapport préliminaire d'événement du ministère fédéral, ce pilote devait maintenir une altitude de 1600 pieds.

L'autre pilote, celui qui a péri, venait de décoller, selon ce même rapport, et devait maintenir une altitude de 1100 pieds. Après l'impact, ce second appareil s'est écrasé dans le stationnement des Promenades St-Bruno.

Par ailleurs, lundi, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié des photos de la carcasse de l'appareil s'étant écrasé sur le toit des Promenades St-Bruno. On y voit l'enquêteure désignée du BST, Isabelle Langevin, qui examine l'aile de l'épave, vendredi, jour de l'événement.

On y voit clairement les conduites jaunes de gaz naturel sur lesquelles l'avion s'est écrasé. Les conduites ont résisté au choc, ce qui a permis d'éviter une catastrophe.

Le travail d'enquête sur le site de l'accident étant terminé, les prochaines étapes dans cette affaire sont l'analyse des carlingues des deux avions au laboratoire du BST à Ottawa, de même que l'analyse des données radar et des communications radio enregistrées par la tour de contrôle de l'aéroport de Saint-Hubert.

Menu