Actualités

Un antidémarreur éthylométrique sur tous les véhicules neufs?

Caroline Lepage

Mardi, 30 Octobre 2018, 11:23

SAINTE-PERPÉTUE | Un coroner recommande que tous les véhicules neufs soient dotés d' un antidémarreur éthylométrique et que les récidivistes de l'alcool au volant soient obligés d'en avoir un dans leur véhicule pendant 10 ans.

Le coroner Yvon Garneau a émis ces recommandations dans son rapport portant sur le décès d'Yves Lemire, un motocycliste décédé le 19 août 2017, à Sainte-Perpétue, au Centre-du-Québec.

La victime de 51 ans a été heurtée par un conducteur en état d'ébriété, Mathieu Champagne-Houle, qui lui a coupé le chemin en reculant son véhicule pour le stationner dans la cour de son domicile, situé sur la route 259 nord à Sainte-Perpétue.

Durant cette soirée, M. Lemire transportait sa conjointe, Annie Camirand, à bord de sa moto. Le couple a été projeté violemment à la suite de l'impact. M. Lemire, âgé de 51 ans, est mort sur le coup alors que Mme Camirand était grièvement blessée.

Le couple de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, au Centre-du-Québec, avait deux enfants.

Récidiviste de l'alcool au volant

M. Champagne-Houle, qui est un récidiviste de l'alcool au volant, a plaidé coupable d'avoir conduit en état d'ébriété causant la mort et des lésions. Il a écopé, en février dernier, d'une peine de six ans et demi de prison.

«Récemment, l'Institut national de santé publique du Québec (INSQP) publiait un avis réclamant des antidémarreurs avec éthylomètre sur tous les véhicules neufs vendus au pays. Telle était ma recommandation en 2011 (...)», écrit le coroner.

Selon M. Garneau, les recherches de l'INSPQ lui permettent aujourd'hui d'affirmer que cette recommandation est désormais réalisable. Il souhaite également la mise en vigueur rapide des nouvelles dispositions du Code de sécurité routière, adoptées en avril 2018, imposant à tout conducteur un antidémarreur éthylométrique, pendant 10 ans, dès sa première récidive de l'alcool au volant.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu