Actualités

Projet de loi fédéral pour combattre la pauvreté

Sarah Bélisle

Mardi, 06 Novembre 2018, 12:39

Photo d'archives, Agence QMI

OTTAWA | Le gouvernement libéral a déposé un projet de loi mardi enchâssant ses cibles et son approche pour lutter contre la pauvreté.

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, en a fait l'annonce en grand mardi matin à Ottawa.

Il s'agit d'une étape de plus pour faire du Canada un leader mondial en matière de lutte à la pauvreté, a-t-il expliqué en conférence de presse.

Si le gouvernement atteint ses objectifs, le taux de pauvreté serait le plus faible de l'histoire du pays. Cela signifierait que deux millions de Canadiens sortiraient de la pauvreté d'ici 2030, selon le gouvernement.

Forcer la main

Pour ce faire, le ministre enchâsse dans son projet de loi des cibles «ambitieuses» de réduction de la pauvreté, ainsi qu'une «meilleure» façon de calculer celle-ci, a-t-il expliqué. Le projet de loi créera aussi un conseil chargé d'étudier la question.

Si les changements semblent bien théoriques, il assure que les mesures auront un effet concret dans la vie des Canadiens défavorisés.

«Ces cibles forceront les gouvernements futurs à suivre cet agenda en matière de réduction de la pauvreté. Et s'ils ne le font pas, ils en seront tenus responsables devant les citoyens. Ils devront s'expliquer», a lancé le ministre Duclos, en réponse aux questions des journalistes.

Toutefois, il n'a pas su dire si de nouvelles sommes seront débloquées pour arriver à atteindre les objectifs inscrits dans le projet de loi.

Recyclage d'annonce

Notons aussi que l'ensemble de la stratégie présentée mardi avait déjà été dévoilée en août. Le ministre Duclos a donc dû se défendre de recycler une annonce à des fins électorales.

Il a assuré qu'il n'entendait pas cesser de travailler parce qu'une élection se dessine à l'horizon dans un peu moins d'un an, quoi qu'en disent les critiques.

N'empêche qu'il devra trimer dur pour que son projet de loi passe le long processus d'adoption pour obtenir force de loi avant l'échéance électorale.

Le projet de loi sur la réduction de la pauvreté inclut

- Des cibles de réduction de la pauvreté, soit 20 % d'ici 2020 (par rapport à 2015) et 50 % d'ici 2030;

- Un enchâssement pour la première fois dans une loi d'une mesure officielle de la pauvreté. Le «seuil de pauvreté» sera calculé à partir du coût d'un panier de biens et de services dont «les personnes et les familles ont besoin pour satisfaire leurs besoins fondamentaux et atteindre un niveau de vie modeste au sein des communautés dans l'ensemble du pays»;

- La création d'un comité consultatif national et indépendant sur la pauvreté.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu