Santé

L'activité sexuelle est bénéfique pour le coeur

Gentside Découverte

Jeudi, 16 Février 2017, 16:21

Photo Fotolia

Si le sexe est bon pour le moral, il est en effet également bon pour le coeur.

Effet relaxant, antidépresseur, antidouleur... Les médecins et scientifiques sont désormais nombreux à s'accorder sur les multiples bienfaits de l'activité sexuelle sur notre corps. Si le sexe est bon pour le moral, il est en effet également bon pour le coeur.

Un rapport sexuel augmente en effet le rythme cardiaque, active la circulation sanguine et muscle le coeur mais seulement de façon modérée. «Un rapport sexuel représente un effort physique d'intensité modérée, comparable à l'énergie dépensée pour monter deux étages à bonne allure», confirme dans un communiqué la fédération.

Oubliez donc les rumeurs qui affirment que vous pouvez brûler les calories du burger que vous avez englouti avec un simple rapport sexuel. D'après les chercheurs, ce dernier permettrait de brûler en moyenne cinq calories par minute. C'est plus que lorsqu'on reste devant la télé mais moins que pour un footing. Après tout dépend aussi de l'intensité que vous y mettez...

Des effets physiques combinés aux effets émotionnels

À l'heure actuelle, ce n'est plus un secret: l'activité sexuelle déclenche une hausse de la libération des «hormones du plaisir» et notamment des endorphines et de la dopamine. Des substances qui provoquent une cascade émotionnelle dans l'organisme. Ainsi, c'est la combinaison de ces effets physiques et émotionnels qui expliqueraient les bénéfices du sexe.

«Les bienfaits de l'activité sexuelle pourraient être dus à la fois aux effets émotionnels et physiques», confirme dans le communiqué, le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHRU de Lille et présidente de la Fédération Française de Cardiologie. «Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, une activité sexuelle régulière contribue à la qualité de vie et à une bonne santé».

Et contrairement aux idées reçues, les patients souffrant de troubles ou de maladies cardio-vasculaires n'ont pas à se priver de ces bienfaits.

Conseils pour les patients cardiaques

«Le risque d'un événement cardio-vasculaire au cours de l'activité sexuelle est faible et ne doit pas, dans la très grande majorité des cas, conduire à une restriction», rassure la fédération. Si une évaluation personnalisée du risque peut être conduite, les cardiologues estiment que les patients cardiaques peuvent généralement poursuivre une sexualité régulière.

À l'issue d'un accident cardio-vasculaire, «il est important d'aborder le sujet de la sexualité avec les patients très rapidement pour les rassurer et ajuster de façon individuelle le choix du traitement et la conduite à tenir», commente le Pr Claire Mounier-Vehier. La fédération a ainsi délivré quelques pour accompagner les patients cardiaques dans une vie sexuelle épanouie:

- ne jamais arrêter seul son traitement face à des troubles sexuels,

- ne pas hésiter à en parler au médecin,

- modifier son hygiène de vie: activité physique régulière et arrêt du tabac,

- diminuer la consommation d'alcool,

- perdre du poids si nécessaire,

- diminuer ou arrêter les anxiolytiques, somnifères, antidépresseurs qui aggravent les troubles de l'érection et la libido,

- penser à dépister une apnée du sommeil, cause fréquente de troubles de l'érection

Enfin, en cas de symptômes pendant l'activité sexuelle (essoufflement, palpitation, douleur thoracique…), comme pour toute activité physique, il est recommandé de consulter rapidement un médecin. Par ailleurs, chez les hommes ayant des facteurs de risque (tabac, cholestérol, diabète, hypertension artérielle…), les troubles de l'érection peuvent être le signe précurseur d'une maladie cardio-vasculaire. Il est conseillé là encore d'en parler à son médecin.

Menu