Santé

L'exercice de haute intensité protègerait le corps des effets néfastes des grandes quantités de gras, de sel et de sucre

Agence QMI

Friday, September 08, 2017, 2:04 PM

Les adeptes du fast food vont être heureux. Selon une étude réalisée par l'Université du Québec à Montréal, l'exercice de haute intensité protègerait le corps des effets néfastes de la grande quantité de gras, de sel et de sucre.

Élise Merlin

Pendant deux semaines, 15 jeunes hommes en santé ont dû se nourrir de McDonald's - matin, midi et soir - pour réaliser cette étude, publié aujourd'hui dans la revue scientifique Nutrients.

Les chercheurs de l'UQAM ont donc découvert que faire de l'exercice qui demande de l'effort intensif protègerait en majeure partie le corps de la mal bouffe.

Pour l'étude, les hommes ont dû effectuer quotidiennement de l'exercice de haute intensité par intervalle (15 intervalles de sprint x 60 secondes) sur un tapis roulant. Les participants ont tous gardé une bonne santé, seulement un homme a vu une diminution de son bon cholestérol.

« Il faut que la personne face un sport qui demande beaucoup d'efforts durant un court moment, comme faire un sprint de 60 secondes par exemple puis qu'elle réduise l'intensité et qu'elle finisse par une marche et qu'elle répète ces deux exercices plusieurs fois après avoir consommé dans un fast food » explique Antony Karelis, professeur du Département des sciences de l'activité physique.

Menu