Santé

Les pharmaciens propriétaires dénoncent les assureurs privés

Agence QMI

Mercredi, 05 Juillet 2017, 13:24

Photo d'archives

MONTRÉAL - L'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) accuse les assureurs privés d'exiger des primes trop élevées, «contraires à l'intérêt des consommateurs québécois», et elle demande donc à l'Autorité des marchés financiers (AMF) d'intervenir.

L'AQPP se base sur une étude publiée mardi par le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), qui «révèle que, depuis 1997, l'écart s'est creusé entre les primes payées par les assurés et les prestations effectivement versées par les assureurs» au Québec.

D'après des calculs de l'AQPP, «si les assureurs privés avaient été obligés de payer au moins 80 % des primes perçues, comme c'est le cas aux États-Unis, ils auraient redistribué près de 70 millions $ de plus à leurs clients pour la seule année 2015».

«Sans balises, les assureurs ne semblent pas aptes à se discipliner eux-mêmes et ce sont les consommateurs qui en payent malheureusement le prix. Combien de dizaines de millions de dollars ont été payées en trop, chaque année, par les Québécois et combien de ces millions ont été engrangés comme profits par les assureurs et leurs actionnaires», a dit Jean Bourcier, vice-président exécutif et directeur général de l'AQPP, organisation qui représente 2080 pharmaciens propriétaires de 1886 pharmacies du Québec.

Selon l'AQPP, ces pratiques «justifient une investigation approfondie» de l'AMF «et une implication plus importante de la part de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ)».

Par ailleurs, l'AQPP s'«inquiète» que les assureurs privés n'aient pas la même obligation que ses membres, qui devront fournir à compter de septembre prochain une facture détaillée à leurs clients.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu