Santé

En attente d'un don d'organe; 260 patients sont décédés en 2016

Agence QMI

Jeudi, 14 Décembre 2017, 06:56

OTTAWA | L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) a publié, jeudi, un rapport indiquant que 260 patients ont rendu l'âme en 2016 alors qu'ils étaient en attente d'une greffe.

Le nombre de dons d'organes connaît par contre une nette progression depuis les 10 dernières années.

Les dons d'organes après décès a connu une hausse de 42% au cours des dix dernières années, améliorant les délais de transplantation pour certains organes a révélé les récentes données de

En 2016, 2835 transplantations ont été réalisées au pays. Il y a 3421 Canadiens sur les différentes listes d'attentes. Au total, ce sont 758 donneurs décédés qui ont permis 2291 greffes.

«Les dons d'organes après un arrêt cardiaque ou une mort neurologique ont eu d'importantes répercussions sur les patients en attente d'une transplantation. Nous commençons, plus particulièrement, à voir diminuer le nombre de patients en attente d'un poumon ou d'un foie, ce qui est un très bon signe pour les patients et le système de santé en général», a mentionné Greg Webster, directeur des Services d'information sur les soins ambulatoires et de courte durée à l'Institut canadien d'information sur la santé.

Si le don d'organes après décès a connu une hausse, les dons des personnes vivantes ont connu une baisse de 11 %, alors qu'on a recensé 544 donneurs en 2016, qui ont mené à autant de transplantations.

Au Québec, les chiffres sont sensiblement les mêmes de 2015 et 2016 et la province se situe parmi les trois qui affichent les taux les plus élevés des dons d'organes après décès.

«Le programme national de don d'organes de personnes vivantes augmente le nombre de transplantations, lesquelles éliminent les besoins en dialyse et procurent aux patients une meilleure qualité de vie, a indiqué Kimberly Young, directrice du don et de la transplantation d'organes à la Société canadienne du sang.

«Toutefois, il reste encore beaucoup de travail en ce qui concerne les dons d'organes de personnes vivantes ou décédées afin que plus de patients atteints de maladies curables puissent recevoir les organes dont ils ont besoin et être rayés des listes d'attente.»

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu