Santé

Pour plus de médecins dans Hochelaga-Maisonneuve

Agence QMI

Dimanche, 17 Décembre 2017, 13:55

F8studio - stock.adobe.com

Les médecins de famille d'Hochelaga-Maisonneuve demandent du renfort puisque très bientôt, ils ne seront plus que quatre à desservir une population de 56 000 personnes.

Les médecins de famille du quartier montréalais se sont réunis dimanche pour tenter de trouver une solution à ce problème. Bien qu'ils en ont souvent parlé, leur situation ne s'est pas améliorée.

Il y a deux ans, il y avait 15 médecins dans le quartier. Cette année, ils ne sont plus que sept et il n'en restera que quatre l'an prochain.

Rappelons que la moitié de la population d'Hochelaga-Maisonneuve n'a pas de médecin de famille.

Selon les plans régionaux d'effectifs médicaux, qui fixent le nombre de médecins de famille par territoire désigné pour la prochaine année, Rosemont et Mercier Ouest sont inclus dans le même territoire qu'Hochelaga. Or, les médecins ont tendance à choisir de s'installer dans ces quartiers plutôt que dans Hochelaga.

«Ce qu'on demande c'est d'avoir des médecins [...] Nous avons besoin de plus de ressources et les citoyens d'Hochelaga-Maisonneuve ont le droit à la santé et ont le droit d'avoir des soins», a indiqué Carole Poirier, députée péquiste d'Hochelaga-Maisonneuve.

«Je pense que les citoyens ici ont droit aux mêmes soins que ceux de Rosemont ou de Mercier», a-t-elle ajouté.

«Dans l'est de Montréal, il y a deux enjeux. Le premier est celui d'avoir une présence médicale suffisante. Et c'est la population médicale la plus âgée, donc il y a un renouvellement à mettre en place», a expliqué le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

«Alors aujourd'hui, si un médecin rentre sur l'île de Montréal, il n'a pas le choix d'aller dans un des sous-territoires où il y a des besoins. Hochelaga fait partie d'un de ces sous-territoires-là», a ajouté M. Barrette.

Par contre, le ministre ne peut pas les obliger à aller dans Hochelaga. Gaétan Barrette avait assuré que 80 % des gens au Québec auraient un médecin de famille d'ici la fin de l'année. Ce n'est pas le cas dans Hochelaga, où ce taux n'est que de 50 %.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu