Santé

Un médecin sanctionné pour avoir prescrit un antidépresseur sans connaître la patiente

Emmanuel Martinez

Jeudi, 26 Avril 2018, 12:39

Photo Fotolia

Le docteur Yvon A. Vaillancourt avait plaidé coupable pour la rédaction d'une ordonnance de Cipralex en juin 2016, qu'il a renouvelé à cinq reprises, à une patiente «qu'il ne connaît pas, dont il n'a pas évalué la condition, n'a pas posé de diagnostic et, n'a pas assuré le suivi», selon une décision récente du Conseil de discipline du Collège des médecins du Québec.

Sans ouvrir de dossier, le médecin avait prescrit ce médicament à la demande de Gilles Bruneau, «un non professionnel», mentionne le jugement.

«Suivant les instructions de l'ex-psychologue Bruneau, madame se présente à la clinique de l'intimé où, sans le rencontrer ni le connaître, une prescription Cipralex signée par ce dernier lui est remise à la réception», peut-on lire dans la décision.

Yvon A. Vaillancourt s'est justifié en soulignant que Gilles Bruneau est un ami de longue date avec qui il avait collaboré dans un cadre multidisciplinaire auprès de plusieurs patients durant de nombreuses années.

Pratiquant depuis 45 ans, le Dr Vaillancourt n'avait aucun antécédent disciplinaire, mais il a fait l'objet de trois enquêtes depuis dix ans qui se sont soldées par des lettres de rappel.

Malgré les remords du médecin, le Conseil de discipline a estimé qu'une radiation d'un mois était nécessaire «afin de décourager ou empêcher les autres membres de l'Ordre de reproduire le comportement de l'intimé».

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu