Santé

Forte hausse aux États-Unis des maladies transmises par les insectes

AFP

Mardi, 01 Mai 2018, 16:39

Photo courtoisie

Les cas de maladies transmises par les moustiques, tiques et autres insectes piqueurs ont triplé aux États-Unis entre 2004 et 2016, des experts faisant le lien avec la hausse mondiale des températures et une société de plus en plus interconnectée.

Plus de 642 000 cas ont été signalés au cours de la période examinée dans le rapport Vital Signs concocté par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Maladie de Lyme, fièvre pourprée des montagnes Rocheuses (FPMR), virus du Nil occidental ou Zika représentaient plus de 27 000 cas en 2004 mais dépassaient les 96 000 en 2016, selon ce rapport qui souligne que de nombreux cas n'étant pas signalés, ces chiffres sont probablement «considérablement» inférieurs à la réalité.

Ces maladies posent «un risque croissant» et le «pays doit être mieux préparé pour faire face à cette menace de santé publique», a-t-il mis en garde.

«Zika, Nil occidental, Lyme et chikungunya --une liste croissante de maladies causées par la piqûre d'un moustique, d'une tique ou d'une puce infectés-- ont représenté un défi pour les États-Unis ces dernières années, rendant malades de nombreuses personnes», a relevé Robert Redfield, directeur des CDC.

La maladie la plus fréquemment véhiculée actuellement aux États-Unis par les tiques est la maladie de Lyme, qui peut provoquer de nombreux troubles invalidants et douloureux mais dont le diagnostic est difficile.

Les virus les plus transmis par les moustiques sont celui du Nil occidental, de la dengue et du Zika tandis que la maladie la plus communément inoculée par les puces est la peste.

Lyle Petersen, directeur du département des maladies transmises par un vecteur au sein des CDC, a souligné que la hausse continue de la température de la planète pouvait favoriser la propagation de ces maladies tout en refusant de dire que le changement climatique en était responsable.

«Nombre de ces maladies sont sensibles à la hausse des températures», a-t-il simplement précisé lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

«Des températures plus élevées vont avoir tendance à augmenter le périmètre de ces tiques vers le nord ainsi qu'à prolonger la saison» où elles sont actives, a-t-il poursuivi.

Selon les CDC, d'autres facteurs entrent en jeu dans la propagation des maladies transportées par les moustiques, comme les voyages internationaux.

«Neuf nouveaux microbes --dont sept transportés par des tiques-- ont été introduits ou découverts aux États-Unis depuis 2004», a précisé M. Redfield.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu