Santé

Legault nomme le successeur de Gertrude Bourdon au CHU de Québec

Geneviève Lajoie

Mercredi, 28 Novembre 2018, 18:21

CAPTURE D'ÉCRAN, TVA Nouvelles

Martin Beaumont, qui était jusqu'à mercredi le président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Le gouvernement Legault a choisi Martin Beaumont, un gestionnaire de longue date, pour succéder à Gertrude Bourdon à la tête du CHU de Québec.

Comme le révélait Le Journal mercredi, la libérale défaite a échoué dans sa tentative de récupérer le poste de PDG du CHU de Québec-Université Laval, une fonction à 305 698$ par an.

Le gouvernement Legault n'aura même pas eu à écarter cette ex-adversaire politique. C'est le conseil d'administration de l'établissement, qui a mené le processus de sélection, qui a rejeté la candidature de Gertrude Bourdon. Selon nos informations, pas moins de 22 personnes avaient manifesté leur intérêt pour le poste.

PDG du CIUSSS de la Mauricie

Le gouvernement de la CAQ a opté pour Martin Beaumont, l'actuel président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Inhalothérapeute de formation, M. Beaumont entrera en fonction le 21 janvier prochain. C'est lui désormais qui pilotera le dossier du chantier du mégahôpital à l'Enfant-Jésus.

« Monsieur Beaumont a su démontrer, au cours de son impressionnante carrière, de grandes aptitudes en gestion qui lui permettront d'assumer son rôle avec leadership, rigueur et intégrité», a fait valoir la ministre de la Santé, Danielle McCann, par voie de communiqué.

Magasinage politique

Rappelons que Gertrude Bourdon avait flirté avec la CAQ avant de joindre l'équipe de Philippe Couillard juste avant les élections.

Avant de choisir de porter les couleurs libérales, Gertrude Bourdon avait eu de sérieuses discussions avec François Legault et avait âprement négocié les termes de son saut en politique. La femme de 63 ans s'était même rendue au domicile du chef caquiste, à Montréal, afin d'officialiser sa candidature, avant de lui faire faux bond.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu