Santé

Plus de graisse et moins de sucre pour allonger l'espérance de vie

AFP

Mardi, 05 Septembre 2017, 15:49

Photo Fotolia

WASHINGTON | Un régime alimentaire cétogène, riche en graisse et très pauvre en glucide, a nettement amélioré la mémoire et la vigueur physique de souris vieillissantes, prolongeant même leur vie, selon deux études menées indépendamment qui pourraient offrir de nouvelles pistes sur le vieillissement humain.

Une diète comme le régime Keto suscite de l'intérêt pour les possibilités qu'elle offre de perdre du poids. Les milieux sportifs s'y intéressent pour améliorer les performances des athlètes.

Quand l'apport en glucides est fortement réduit, l'organisme se met en état de cétose, qui consiste à brûler sa propre graisse pour produire de l'énergie.

Ces derniers travaux sur le régime cétogène, publiés mardi dans la revue Cell Metabolism, suscitent «l'espoir de pouvoir accroître le nombre d'années en bonne santé chez les humains», estiment les chercheurs, soulignant qu'il faut encore mener de nombreuses études cliniques.

«Le fait que cette diète ait eu un tel effet sur la mémoire et la préservation des fonctions cérébrales de ces rongeurs est vraiment surprenant», explique Eric Verdin, patron de l'Institut de recherche Buck sur le vieillissement en Californie, principal auteur de l'une des études.

«Les vieilles souris soumises au régime cétogène avaient une meilleure mémoire que les jeunes souris ce qui est vraiment remarquable», pointe le chercheur.

«J'ai été surpris par l'accroissement observé de 13% en moyenne de la vie des souris ayant suivi le régime riche en graisse... ce qui équivaut à un gain de sept à dix ans pour les humains», souligne Jon Ramsey, professeur à l'Université de Californie à Davis, principal auteur de la seconde étude.

Les rongeurs dans les deux études ont suivi trois régimes alimentaires différents dont un cétogène à partir d'un an, ce qui correspond à l'âge moyen chez l'homme.

Les souris dans les deux expériences ont été testés à différents âges pour évaluer leurs capacités de mémorisation et d'apprentissage dans des labyrinthes ainsi que leur sens de l'équilibre sur des barres et leur résistance physique dans des roues d'exercice.

D'autres tests des fonctions cardiaques et des changements génétiques ont révélé que le régime cétogène produisait des effets physiologiques similaires au jeûne et de l'exercice physique.

«Si nous avions une meilleure idée des mécanismes biologiques anti-âge actionnés par le régime cétogène cela ouvrirait la voie au développement d'une simple molécule permettant d'induire les mêmes effets», explique le professeur Ramsey.

Ces chercheurs notent que le régime cétogène est compliqué à suivre avec des effets potentiellement néfastes.

«Ces deux recherches sont importantes pour faire avancer notre compréhension du rôle des différents nutriments sur la santé et la longévité», juge Ilaria Bellantuono, professeur de gérontologie à l'Université de Sheffield au Royaume-Uni qui n'a pas participé à ces travaux.

Mais, ajoute-t-il, les résultats «devraient être interprétés avec beaucoup de prudence... car les souris ont un métabolisme différent».

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu