Kevin Pillar aurait prononcé des propos homophobes envers un adversaire

Agence QMI

Jeudi, 18 Mai 2017, 10:43

Photo AFP

Kevin Pillar

Le voltigeur des Blue Jays de Toronto Kevin Pillar fera l'objet d'une enquête du baseball majeur après avoir utilisé des propos homophobes envers le lanceur des Braves d'Atlanta Jason Motte, qui venait de le retirer sur des prises, mercredi.

C'est du moins ce qu'a dévoilé le «Toronto Star», jeudi. Les bancs se sont vidés à deux occasions pendant l'affrontement, que les Braves ont remporté au compte de 8-4.

«C'était immature, stupide et pas nécessaire», a mentionné Pillar au «Toronto Sun» après la rencontre à propos de l'altercation avec Motte, qui a effectué un lancer trop rapidement à son goût.

«Je vais faire ce que je peux pour lui parler, m'excuser et lui faire savoir qu'il n'a rien à se reprocher. C'était de ma faute.»

Frustration

Pillar a admis qu'il était frustré par le début de saison de son équipe, qui a perdu les trois premiers matchs d'une série de quatre contre les Braves.

«Je sais que je n'ai pas bien paru, tout comme notre équipe, et c'est quelque chose qui arrive lorsque tu es compétitif», a-t-il expliqué.

«C'est le résultat de la frustration accumulée pendant cette série qui est sortie lors d'un jeu.»

Bautista en rajoute

Le vétéran Jose Bautista a ajouté de l'huile sur le feu en huitième lorsqu'il a frappé un circuit. Après avoir regardé la balle s'envoler, il a effectué un geste rappelant son «bat flip» contre les Rangers du Texas en éliminatoires en 2015.

Bautista avait reçu une droite en plein visage de la part de Rougned Odor, des Rangers, la saison suivante, lors d'une mêlée.

«Je comprends pourquoi les Braves étaient frustrés et je leur ai expliqué comment je me sentais, a dit Bautista. Je ne voulais pas m'en prendre à qui que ce soit et j'espère que c'est maintenant chose du passé. Ça n'a rien à voir avec la frustration, mais ce n'était pas le bon moment pour ça.»

Le releveur des Braves Eric O'Flaherty, qui a été victime du circuit, en a assez du Dominicain.

«Il frappe un circuit alors que nous avons une avance de cinq points et il lance son bâton. Je suis juste tanné. J'en ai assez vu.»

«Je suis surpris qu'il soit prêt à se battre, après ce qui est arrivé l'an dernier», a ajouté l'artilleur, faisant référence à la correction qu'Odor lui avait servie.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu