Sports

David Foucault, le comique

Benoît Rioux

Jeudi, 13 Septembre 2018, 17:24

Photo d'Archives

David Foucault (63)

MONTRÉAL - Portant les couleurs des Lions de la Colombie-Britannique, le Québécois David Foucault fait partie des nombreux anciens joueurs des Carabins de l'Université de Montréal qui seront en uniforme, ce vendredi soir au Stade Percival-Molson, lors du match contre les Alouettes.

S'il est d'abord concentré sur sa tâche à accomplir sur les unités spéciales avec le club montréalais, Jean-Samuel Blanc se dit inévitablement heureux de retrouver plusieurs ex-coéquipiers, soit Foucault, David Ménard, Junior Luke et Frédéric Chagnon.

«Foucault, c'est un comique, se souvient Blanc. C'est un gars qui aime faire rire, il est drôle et c'est une très bonne personne.»

Toujours fier de voir ses anciens protégés percer dans le football professionnel, l'entraîneur-chef des Carabins Danny Maciocia est peut-être le mieux placé pour témoigner de l'humour de Foucault.

«Je me souviens très bien que David se rendait souvent à l'Université de Montréal en voiture au lieu de prendre le métro et c'était le champion pour recevoir des contraventions, a-t-il raconté, en riant. Mais quand il avait une contravention, il la prenait et venait la mettre sur ma voiture.»

Maciocia s'était finalement rendu compte qu'il était victime d'un mauvais tour quand une contravention avait été mise sur son véhicule lorsque celui-ci était pourtant dans un stationnement intérieur.

«Cette fois-là, j'ai regardé la contravention attentivement et en vérifiant la plaque et le modèle de la voiture, j'ai réalisé que c'était David Foucault qui me refilait ses amendes», a repris l'entraîneur-chef des Carabins.

En terminant son séjour à l'Université de Montréal, Foucault avait fait une promesse à Maciocia.

«Il m'a dit que s'il faisait fortune avec le football un jour, il allait redonner aux Carabins en faisant construire un stationnement réservé à l'équipe de football», a dit l'entraîneur.

Blanc et Ménard, anciens complices

Au moment de lui rapporter cette anecdote de Maciocia, Blanc a évidemment ri un bon coup. Le joueur des Alouettes a lui-même une foule de souvenirs associés à ses anciens coéquipiers. Il se souvient particulièrement du succès connu avec Ménard sur la ligne défensive des Carabins.

«À ma meilleure saison universitaire, en 2012, quand j'ai fait un record de sacs (12,5), j'avais David Ménard à côté de moi, a notamment rappelé Blanc. Quand tu as un gars comme lui qui est aussi fort et aussi dominant tout près, je n'ai pas à me mentir, c'est un peu à cause de lui que j'ai eu le record. Ç'a toujours bien cliqué entre lui et moi.»

«C'est vrai que Ménard a aidé Blanc, mais on peut aussi dire que Blanc a aidé Ménard», a tranché Maciocia.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu