Le Canadien envoie un message clair aux Sénateurs

Jean-François Chaumont

Dimanche, 19 Mars 2017, 09:44

Photo Martin Chevalier / Agence QMI

MONTRÉAL - On décrivait les deux matchs contre les Sénateurs comme les deux plus importants de la saison. Il y avait un enjeu réel pour le sommet de la division Atlantique en plus de la rivalité de la 417. Le Canadien n'a pas manqué son coup avec deux victoires en deux soirs.

Le Tricolore a accentué son avance en tête de sa division en l'emportant 4 à 1, dimanche, au Centre Bell. Il y a maintenant un écart de quatre points entre les deux équipes, mais les Sénateurs ont toujours un match en main.

Au-delà des victoires, il y a aussi la façon. Le CH a joué du hockey inspiré et structuré pour renverser à deux reprises la bande à Guy Boucher. Et les acteurs clés n'étaient pas toujours les mêmes comme ce fut souvent le cas cette saison.

Après le trio de Phillip Danault, Artturi Lehkonen et Andrew Shaw la veille à Ottawa, c'était au tour de l'unité de Tomas Plekanec, Paul Byron et Brendan Gallagher de faire mal à Craig Anderson.

«À l'approche des séries, tu veux voir une équipe bien équilibrée, a rappelé le défenseur Shea Weber. Tu ne peux pas toujours compter sur les mêmes gars. Tu as aussi besoin des joueurs qui sont un peu plus dans l'ombre.»

Plekanec a donné le ton à cette rencontre en bondissant sur un retour d'Andreï Markov pour ouvrir la marque dès la 28e seconde. Plekanec n'avait pas touché la cible depuis une éternité. Dans les faits, c'était depuis le 24 janvier contre les Flames de Calgary. On parlait donc d'une disette de 19 rencontres.

Un 20e pour Byron

Si Plekanec a frappé le premier coup, c'est Byron qui a réussi le coup de grâce. En troisième période, le minuscule ailier a surpris Anderson avec un tir entre les jambières lors d'une descente à deux contre un avec Plekanec. En plus d'offrir un important coussin de deux buts à son équipe, Ti-Paul a célébré son 20e filet de la saison. Une première pour lui dans la LNH.

Le Tricolore a aussi misé sur la contribution de ses défenseurs avec des buts de Jordie Benn et de Nathan Beaulieu.

L'arrêt du patin

Claude Julien a eu la bonne idée de déroger du fameux plan de Stéphane Waite en faisant encore une fois confiance à Carey Price.

Depuis le début de la saison, Price avait joué une seule fois dans des séries de deux rencontres en deux soirs. C'était le 16 et le 17 décembre contre les Sharks au Centre Bell et face aux Capitals à Washington. Il n'avait toutefois pas terminé la rencontre face aux Sharks, se faisant remplacer en deuxième période par Al Montoya.

Price n'a pas été bombardé de tirs, mais il a réalisé le gros arrêt du bon moment. En deuxième période et avec une marque de 2 à 1, il a étiré la jambe droite pour bloquer avec le bout de son patin un tir de Kyle Turris. L'homme masqué du CH a fait ce déplacement à la vitesse de la lumière pour réaliser l'un des jeux cruciaux de la soirée.

Si Julien se posait des questions sur la durabilité de son gardien étoile, il n'y a maintenant plus aucun doute. Surtout que ce scénario de deux matchs en deux soirs pourrait survenir en séries.

Tom Pyatt, un ancien du CH, a marqué l'unique but des visiteurs.

Les bonnes cartes

Il y a parfois la philosophie de ne pas toucher à une formule gagnante. Encore une fois, Julien n'a pas écouté cette règle. Il a eu la main heureuse en remplaçant Brandon Davidson par Alexeï Emelin. Atroce à son dernier match contre les Blackhawks, Emelin a joué un bon match aux côtés de Jeff Petry.

À l'attaque, Michael McCarron a également apporté un autre souffle au quatrième trio à la place de Steve Ott. Le colosse centre a maximisé son temps de jeu (8 min 15 s) avec quatre mises en échec et deux tirs.


Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu