Sports

Carey Price ira au match des étoiles, malgré un début de saison atroce

Jonathan Bernier

Mercredi, 10 Janvier 2018, 16:02

Photo Ben Pelosse

Pour la sixième fois de sa carrière, Carey Price représentera le Canadien lors du week-end des étoiles. Pour une rare, il y a lieu de se demander si le gardien de 30 ans mérite cet honneur.

Après tout, Price a connu un début de saison atroce. Il lui a fallu s'absenter pendant 10 rencontres, le temps de soigner une blessure au bas du corps, pour retrouver ses repères et la touche qui en fait l'un des meilleurs de sa profession.

D'ailleurs, son dossier de 13-14-2, sa moyenne de buts alloués de 2,89 et son taux d'efficacité de ,911 sont loin d'être des statistiques répondant aux critères d'un gardien étoile.

À titre comparatif, Andrei Vasilevskiy, qui représentera également les étoiles de la division Atlantique montre une une fiche de 27-6-2, une moyenne de buts alloués de 2,10 et un taux d'efficacité de ,933. Là, tu parles!

Frederik Andersen (22-12-2, 2,65 et ,922) et Tuukka Rask (14-8-4, 2,23 et ,920) auraient certainement mérité plus de considérations que leur homologue du Canadien.

Pourquoi pas Gallagher?

Le problème, c'est qu'en voulant former des équipes représentant ses quatre divisions, et en souhaitant que chacune des 31 équipes soit représentée par au moins un joueur, la LNH s'est créé un carcan donnant lieu à quelques situations loufoques.

En vertu de sa première moitié de saison, Brendan Gallagher aurait logiquement dû être le seul candidat logique du Canadien. Mais en regardant la composition de l'équipe de la division Atlantique, on constate que l'Albertain ne fait pas le poids avec les six attaquants qui ont été invités à cette classique.

Nikita Kucherov (60 points), Steven Stamkos (52), Brad Marchand (40), Aleksander Barkov (40), Jack Eichel (39), et Auston Matthews (33) font partie des 15 attaquants les plus productifs de la division. Avec ses 23 points, Gallagher se classe au 37e rang. Et on n'a même pas parlé de Jonathan Huberdeau, Mark Stone et Patrice Bergeron, également ignorés.

En fait, ça revient à dire que Carey Price sera présent à Tampa par défaut.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu