Sports

Des cours de boxe pour Anthony Mantha

Agence QMI

Vendredi, 13 Avril 2018, 18:53

Martin Chevalier / JdeM

L'attaquant des Red Wings Anthony Mantha a connu une solide campagne en 2017-2018 grâce à une récolte de 24 buts et autant de mentions d'aide, et il a bien l'intention de tirer profit de la saison morte pour être encore plus menaçant la saison prochaine.

Menaçant, c'est le bon mot : le Québécois de 23 ans entend travailler son coup de patin, parce que cela ne nuit jamais, mais surtout, il prendra des cours de boxe.

Pour mieux se battre? Pas nécessairement, bien que le costaud ailier ne rechigne pas à laisser tomber les gants lorsque la situation l'exige.

Mantha choisit la boxe parce qu'il s'agit d'un entraînement très exigeant. Il en d'ailleurs déjà fait un peu dans le passé. L'entraîneur des Wings, Jeff Blashill, estime que le jeune homme pourra faire d'importants progrès en tant que joueur grâce à cette discipline.

«On en a parlé, lui et moi. Je pense même qu'on a évoqué la possibilité de lui trouver un entraîneur un peu dingue qui l'amènera à se défoncer», a mentionné le pilote au site nhl.com. Blashill croit que Mantha ne réalise pas à quel point il est capable de repousser ses propres limites. La boxe sera selon lui un excellent moyen de le découvrir.

En tout cas, l'entraîneur l'aura à l'oeil. «Si l'an prochain il connaît une saison comme la dernière, ce ne sera pas assez, a-t-il laissé tomber. On a besoin de voir nos gars progresser.»

Mantha a bien compris ce qu'il a à gagner en boxant.

«C'est pour développer un peu mon caractère, peut-être pour être plus méchant, a-t-il mentionné. Ce n'est pas nécessairement pour me battre plus souvent l'an prochain. Ce n'est pas le message qu'ils (Blashill et le directeur général Ken Holland) ont passé. Ils veulent juste un peu plus de caractère.»

Le numéro 39 devra aussi parapher une nouvelle entente avec les Wings, cet été, puisque son contrat d'entrée de trois saisons est maintenant expiré. Conseillé par son agent Pat Brisson, il ne se fait pas de soucis.

«Pat m'a dit qu'ils donnent généralement deux ou trois options et on en choisit une, a-t-il expliqué. J'ai hâte de voir comment ça va se passer, pour être honnête. Je veux évidemment signer ici de nouveau.»

Le natif de Longueuil espère néanmoins que ce dossier se règlera rapidement durant l'été.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu