Sports

Un point bien mérité pour l'Impact

Dave Lévesque

Samedi, 18 Mars 2017, 16:11

Photo Corey Sipkin / Agence QMI

Patrice Bernier.

NEW YORK - Il y a une semaine, l'Impact avait l'impression d'avoir perdu deux points et, samedi, c'est un match nul de 1-1 satisfaisant et bien mérité qu'il a soutiré au New York City FC.

La première demie n'a pas été nécessairement facile et s'est conclue 1-0 pour les locaux sur un but de Rodney Wallace peu avant la mi-temps.

Biello a apporté des ajustements et le Bleu-blanc-noir a été plus convaincant dans les 45 dernières minutes.

Dominic Oduro a permis aux siens de revenir dans le match avec un bon contrôle de la poitrine sur une superbe passe de Patrice Bernier pour créer l'égalité à la 67e minute.

Et justement, Bernier a été magistral dans cette rencontre, étant carrément le meilleur joueur sur le terrain.

«Patrice a fait cette passe décisive, mais il a bien travaillé sur Pirlo aussi», a souligné Biello.

Cette passe de Bernier lui a par ailleurs permis de rejoindre Felipe au premier rang des meilleurs passeurs de l'équipe de la MLS avec 24.

Bon point

Après un verdict décevant à la maison une semaine plus tôt, celui-ci a drôlement fait du bien.

«C'est un bon point pour nous, on a été capables de revenir dans le match, a souligné Biello. On n'a pas paniqué en deuxiè¬me demie et on a été capables de les déséquilibrer.»

Biello a aimé la façon dont ses hommes se sont comportés en deuxième période.

«On a pressé un peu plus en deuxième demie. On voulait être un peu plus haut. On a été agressifs et on a pu récupérer plus de ballons en milieu de terrain.»

Difficile demie

La défensive montréalaise a souvent pris l'eau en première demie et les chances se sont accumulées pour les New-Yorkais.

Dès la troisième minute, David Villa a percé le côté droit, mais Jack Harrison a raté la cible quand il a reçu la balle.

Alexander Ring a commis la même erreur quand Harrison a battu Oyongo un peu plus tard.

Il faut dire que l'Impact a mis du temps à s'ajuster, d'autant que Mauro Biello a été contraint de remplacer Marco Donadel par Calum Mallace avant le début du match, l'Italien ayant été incommodé par une blessure pendant l'échauffement.

Superbe arrêt

C'est finalement une minute avant le sifflet annonçant la mi-temps que City a ouvert la marque.

Harrison a une fois de plus battu Oyongo et Hernan Bernardello n'est pas parvenu à bloquer le centre. Evan Bush a réalisé un arrêt miraculeux sur Ring, mais il n'a rien pu faire sur le retour récu¬péré par Rodney Wallace.

L'Impact a été chanceux de rentrer au vestiaire avec un recul d'un seul but parce que le City a bousillé des chances.

Des chances

Même si l'Impact a subi les assauts new-yorkais, il a lui aussi obtenu des occa¬sions.

La plus belle est revenue à Dominic Oduro, qui a tenté de s'échapper avec deux défenseurs sur le dos.

Maxime Chanot est parvenu à effectuer un tacle qui a fait chuter le rapide ailier dans la surface et s'en est tiré sans faute.

Ignacio Piatti a failli ramener le score à la case départ quand il a frappé le poteau quelques secondes après le but de Wallace.

Menu