Microsoft plonge en mer ses centres informatiques pour mieux les refroidir

André Boily

Mardi, 12 Juin 2018, 11:57

Microsoft - Red Box Pictures

Les géants Internet cherchent à réduire l'appétit vorace de leurs centres informatiques dont une bonne partie des coûts sert uniquement à leur refroidissement. Les enfouir sous la mer, là où fait froid 12 mois sur 12, est une solution sérieusement envisagée que Microsoft teste en Mer du Nord.

Les immenses centres informatiques qui logent des centaines de serveurs ont le gros défaut de consommer beaucoup d'énergie électrique, dont une bonne part sert uniquement au refroidissement.

Récemment, on a vu que l'Université de Sherbrooke testait avec des partenaires une nouvelle technologie pour littéralement plonger dans un liquide non conducteur des serveurs informatiques.

Projet Natick

Microsoft y va d'une idée similaire pour réduire les coûts d'énergie de refroidissement, celle d'enfouir sous l'eau, en pleine mer, des conteneurs informatiques.

Le projet Natick de Microsoft consiste à descendre sous 30 mètres dans la Mer du Nord, près des îles Orkney à 22 km des côtes, des conteneurs étanches longs de 10 mètres dont l'intérieur renferme pas moins de 864 serveurs informatiques.

Le concept serait rentable commercialement. Microsoft dit qu'avec la moitié de la population mondiale vivant à moins de 150 km d'un océan, la température froide et constante de l'eau à cette profondeur ferait baisser considérablement les coûts d'exploitation des centres informatiques. Le Nord québécois est aussi vu par certains, comme les mineurs de cryptomonnaies, comme d'un lieu propice à l'installation de centres informatiques.

Microsoft estime que son projet serait rentable sur une base commerciale et que la conception et la maintenance reviendraient moins chères que celles des centres informatiques traditionnels.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu