Techno

L'UE assure respecter ses engagements sur le climat, polémique avec l'ONU

AFP

Mercredi, 28 Novembre 2018, 12:47

AFP

L'Union européenne respecte les engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre pris à Paris en 2015, contrairement à ce que soutiennent les Nations unies, et doit s'efforcer de parvenir à la neutralité climatique en 2050, a affirmé mercredi la Commission européenne « Nous honorons les objectifs pris pour 2020 et nous avons adopté les instruments pour réduire nos émissions de 60% pour 2050. Nous sommes la seule partie à l'accord de Paris à mettre en oeuvre ses engagements », a déclaré le commissaire à l'Énergie Miguel Arias Canete, visiblement irrité par les conclusions du rapport annuel du Programme environnement de l'ONU publié mardi.

« Je suis fier d'être européen et je vais à Katovice (en Pologne, pour la 24e Conférence internationale pour le climat) pour montrer ce que nous avons fait », a-t-il ajouté.

L'Union européenne s'est engagée pour 2020 à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% par rapport à leur niveau de 1990, à porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie et à améliorer de 20% l'efficacité énergétique.

Elle s'est ensuite engagée pour 2030 à poursuivre la réduction de ses émissions jusqu'à 40%, à porter la part des énergies renouvelables à au moins 27% et à améliorer l'efficacité énergétique d'au moins 27%. Et elle s'est fixée pour objectif de parvenir à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 60% en 2050.

« Quoi qu'elles en disent, les Nations unies devraient être heureuses si elles avaient partout les législations et les instruments financiers adoptés par l'Union européenne », a lancé M. Canete.

« Nous devons et nous pouvons faire plus », a affirmé le commissaire Canete en présentant mercredi au nom de la Commission européenne une stratégie en huit points pour aider l'Union européenne à parvenir à la neutralité climatique en 2050 afin de lutter contre le réchauffement climatique.

« Nous allons présenter cette stratégie à Katovice et nous attendons des États membres et du Parlement européen qu'ils débattent de ces propositions et fixent le niveau de leur ambition », a-t-il conclu.

Mais le rapport critique rendu public par le PNUE a jeté une ombre sur la communication de la Commission. Selon les auteurs du rapport, nombre de membres du G20, notamment l'UE, les États-Unis, le Canada et l'Australie, ne devraient pas remplir leurs engagements pris au moment de la conférence internationale de Paris en 2015.

Le rapport du PNUE sera au centre des discussions pendant la réunion internationale du 4 au 12 décembre à Katovice. La Commission européenne entend avoir une explication de texte avec les représentants des Nations unies, a dit à l'AFP un collaborateur du commissaire Canete.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu