Un défaut de vulnérabilité des puces Intel mène à un vaste débogage global

André Boily

Mercredi, 03 Janvier 2018, 17:33

Puce Intel

Un défaut des processeurs Intel vient de provoquer une vaste réponse coordonnée des géants technologiques pour colmater la brèche de vulnérabilité découverte aujourd'hui. Un débogage qui apportera une solution logicielle à un problème matériel qui entraînera une baisse de performance des processeurs.

La vulnérabilité de sécurité découverte dans les puces Intel concerne les ordinateurs, les appareils et serveurs développés dans la dernière décennie, qu'ils soient exploités sous les systèmes Windows, macOS ou Linux.

Si Intel ne peut corriger lui-même ce bogue, ce sont les éditeurs de logiciels comme Microsoft, Apple ou Linux ou encore les géants de centres informatiques comme Amazon et Google qui devront apporter un correctif logiciel pour colmater la brèche.

Performances diminuées

Autre point négatif à l'affaire, la rustine logicielle censée prévenir les pirates d'exploiter le défaut des puces va réduire la puissance de traitement des ordinateurs et serveurs, de même que les services infonuagiques qui hébergent quantité de sites Web. Une baisse de puissance pouvant atteindre 30% selon certaines personnes au fait du problème.

La nouvelle a fait baisser de 3,39% la valeur du titre INTC (Intel) en bourse aujourd'hui et en après-séance, la valeur se corrige d'un autre -1,1%. Par contre, les titres AMD (+5,19%) et Nvidia (6,58%) profitent des malheurs d'Intel.

Microsoft annonce qu'il va publier des rustines pour ses systèmes Windows mardi prochain, comme à son habitude avec le traditionnel Tuesday Patch.

Apple est censé avoir corrigé le bogue avec la mise à jour de macOS 10.13.2.

Selon diverses sources en ligne aujourd'hui, le bogue ou défaut matériel des puces Intel permettrait à des pirates d'exploiter des applications pour accéder à des zones de mémoire hautement sécurisées des processeurs. À l'aide d'un simple code JavaScript, il serait possible d'accéder aux contenus des zones de mémoire protégées.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu