Techno

Des algorithmes sont utilisés pour détecter les batteries lithium dans les bagages enregistrés

André Boily

Mardi, 04 Septembre 2018, 21:35

Des scanneurs intelligents à rayons X pour aéroports, par Smiths Detection

Considérées comme des produits dangereux par les compagnies aériennes, les piles lithium ne sont pas permises dans les bagages enregistrés. Et pour les détecter, les inspecteurs auront de plus en plus recours à des capteurs gérés par les algorithmes intelligents capables de distinguer avant leur embarquement dans la soute.

Dans certaines conditions, sous pression par exemple, des piles lithium peuvent prendre feu. Elles sont d'ailleurs considérées comme des produits dangereux et interdites dans les soutes à bagages des avions. Avec la prolifération d'appareils alimentés par des batteries lithium, certaines de mauvaises qualités ont causé bien des soucis aux compagnies de transport. On n'a qu'à se rappeler au défaut notoire des Galaxy Note 7 qui a forcé leur rappel par Samsung. À elle seule, l'Agence fédérale américaine de l'aviation répertorie en moyenne une dizaine d'incidents chaque année reliés à des piles lithium.

Pour inspecter sans ouvrir les bagages enregistrés, les inspecteurs sont équipés d'appareils à rayons X qui permettent d'obtenir une image distincte pour chaque type de matériau. Les piles et batteries au lithium émettent une signature propre.

À l'aide d'algorithmes et d'apprentissage profond

Pour assurer leur détection, des inspections visuelles et logicielles sont effectuées sur l'ensemble des bagages - un processus qui n'est pas exempt d'erreurs. Étant donné les millions de bagages enregistrés à inspecter annuellement, un aéroport ou une compagnie aérienne ne peut se permettre pareille marge, aussi mince soit-elle.

Le spécialiste des appareils d'inspection aux rayons X, Smiths Detection, vient de lancer un appareil qui devrait réduire drastiquement les interventions humaines. À l'aide d'algorithmes et d'apprentissage profond, le cerveau de l'appareil contient une énorme bibliothèque d'images à partir de laquelle les programmes peuvent «apprendre» à détecter de nombreux éléments, dont les produits au lithium qui peuvent s'enflammer en vol.

Le spécialiste n'entend pas s'arrêter aux piles lithium, ses machines intelligentes à rayons X seront adaptées pour détecter les drogues, les armes, les billets de banque et les liquides inflammables.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu