Techno

Apple Watch série 4 : autonomie meilleure que prévu

André Boily

Mercredi, 28 Novembre 2018, 11:50

La montre Apple Watch série 4

Après plusieurs semaines d'essai, s'il y a une chose que l'on peut admirer de cette montre, c'est l'excellente autonomie, le grand choix d'applications et la maturité technologique du produit.

Lancée au début de septembre, la montre Apple Watch série 4 fut sans contredit l'un des produits qui a le plus progressé par rapport à la génération précédente série 3. En effet, non seulement est-elle bien taillée pour les entraînements, son fonctionnement est intuitif en plus d'être un bel appareil portatif. Pour en savoir davantage, rien de tel qu'un essai à long terme pour l'apprivoiser. Et dans le cas qui nous occupe, c'est le modèle 44 mm aluminium que j'ai au poignet.

Première chose, l'Apple Watch est indissociable de l'iPhone dont on se sert pour ajuster les fonctions, installer des applications et stocker des informations. Avec l'application Watch, on choisit le type d'écran préféré, le poignet gauche ou droit et les «complications»; un terme d'horlogerie qui désigne les fonctions autres que l'affichage de l'heure, des minutes et des secondes, comme le rythme cardiaque, les notifications, le réveille-matin, etc. En deux mots, il est facile d'adapter l'écran à son goût.

Déverrouillage automatique

Bien intégrée à l'écosystème Apple, la montre permet de déverrouiller aisément son ordinateur macOS sans avoir chaque fois à taper son mot de passe utilisateur. Pour ce faire, il suffit d'activer les connexions Bluetooth et WiFi sur votre Mac, un code d'accès configuré sur la montre et, dans Préférences système > Sécurité et confidentialité > onglet Général > et de cocher «Autoriser votre Apple Watch à déverrouiller votre Mac». Quand tout est réglé, appuyer sur une touche du clavier suffit à réveiller votre Mac.

Plus de 2 jours d'autonomie

Assurément une belle surprise de cet essai, je n'ai eu à recharger la montre qu'après 53 h d'utilisation continue en moyenne. La montre étant portée jour et nuit, je n'ai pas cru nécessaire d'utiliser le mode réserve suggéré à l'écran dès que la pile atteint 10%. Ce mode limite les fonctions à l'affichage de l'heure seulement.

Et si vous préférez ne pas porter la montre pendant votre sommeil, alors on peut sans crainte ajouter 16 h (2 nuits x 8 h) à l'autonomie.

Si Apple suggère une autonomie de seulement 18 h, c'est parce qu'il prévoit un usage intensif de la montre dans ses calculs : 60 min d'entraînement avec lecture audio Bluetooth, 90 notifications, 45 min d'utilisation des applications, connexion cellulaire LTE avec l'iPhone, etc.

Par ailleurs, comme sur la fiche technique de la série 4, la recharge de ma montre d'essai prenait deux heures avec l'adaptateur d'alimentation 5 W et le câble USB de recharge magnétique fournis. Et inutile d'utiliser un adaptateur plus puissant que 5 W, la durée de recharge ne diminue pas.

Bouger !

Très motivantes, les applications Activité, Respirer et Se lever sont autant de rappels qui m'ont poussé à prendre quelques minutes pour relaxer, quitter à intervalle régulier ma chaise de travail et à brûler des calories.

SleepWatch

Pour sonder mon rythme cardiaque pendant la nuit, j'ai installé l'appli SleepWatch qui enregistre la qualité du sommeil. Chaque matin, la montre a pu déterminer que j'étais couché par exemple de 23 h 30 à 8 h 00 et noter les phases de sommeil entre léger et profond. Outre SleepWatch, d'autres applis similaires sont disponibles sur l'App Store de l'application Watch de votre iPhone.

À venir dans cette page, l'essai d'applications de sport comme Ski Tracks.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu