Techno

Le fabricant TSMC de puces pour iPhone paralysé par une attaque informatique

André Boily

Lundi, 06 Août 2018, 12:37

Le géant mondial des puces, TSMC

C'est l'une des plus importantes attaques visant un joueur majeur de l'industrie mondiale des puces informatiques. TSMC qui fabrique les processeurs des iPhone a encaissé un dur coup viral vendredi, paralysant ses activités pendant tout le weekend.

Quand on parle de TSMC, c'est en raison de sa grande capacité de production de puces pour les grandes marques du monde informatique, comme Apple et ses appareils mobiles. Rappelons que la taiwanaise fabriquait en sous-traitance pour Apple les puces A11X, le processeur principal des iPhone X et 8 actuels, ainsi que les processeurs graphiques pour AMD et Nvidia. TSMC produit en ce moment pour les nouveaux iPhone 2018 les puces A12 gravées en 7 nm.

Le numéro un mondial des semi-conducteurs n'a pas révélé l'origine du programme malveillant que l'on soupçonne être similaire au rançongiciel WannaCry à l'origine des cyberattaques qui se sont produites en 2017 contre plusieurs grandes sociétés. Plusieurs usines du groupe taïwanais ont été paralysées.

TSMC a publié qu'elle avait dans le passé été attaquée plusieurs fois, mais que c'est la première fois qu'un programme malveillant s'en prend à ses usines de production qui devront tourner à plein régime pendant tout l'automne.

Virus et... tarifs douaniers

Cette suspension de production va nuire aux sociétés comme Apple et Qualcomm qui comptent sur TSMC. Selon l'organisme World Economic Forum, les attaques informatiques vont entraîner des pertes de plus de 8000 milliards $ au cours des cinq prochaines années.

À quelques semaines du dévoilement des nouveaux produits, Apple, qui a atteint une capitalisation boursière de 1000 milliards $ la semaine dernière, va en outre subir les contrecoups des tarifs douaniers entre les États-Unis et la Chine - deux pays à la fois producteur et client.

Presque aussi grave que les cyberattaques, la guerre commerciale qui a commencé entre les deux plus importantes économies mondiales produira des conséquences plus longues et encore plus incertaines qu'une paralysie de production de quelques jours.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu