La tendance envahissante de la porno sur Twitter

André Boily

Mardi, 11 Juillet 2017, 17:03

Graduellement, les liens et sites pornographiques font partie du décor numérique du réseau Twitter.

Sur le réseau concurrent Tumblr, beaucoup plus laxiste quant à ses conditions d'utilisation, le phénomène porno est très présent au point de représenter 11,4 % des quelque 200 000 domaines les plus visités... en 2013. Plus de 22 % du trafic sur Tumblr provient de sites Web adultes, selon les données de la firme SimilarGroup, rapportées par Techcrunch. Une simple recherche limitée aux 12 derniers mois sur Google avec les mots «tumblr» et« porn» rapporte près de 12,3 millions de résultats.

Sur son application iOS, Tumblr a fait ajouter une commande on/off dans la section Réglages du système pour faciliter ou bloquer l'accès à tous ces fameux sites dits NSFW (not safe for work). Ce faisant, les propriétaires de Tumblr espèrent être conformes aux conditions de contenu d'Apple.

Le parasitage des mots-clics les plus populaires

Sur Twitter, et les autres plateformes de réseau social, pareille commande n'est pas offerte dans les Réglages, même si une fonction de filtrage de contenus est installée dans leurs applications.

Récemment, Twitter a publié une importante mise à jour de son application sur iOS, plus facile à naviguer, mais qui ne résout en rien le problème des «robots-porno» qui s'accrochent aux sujets «tendance» (trending topics) ou les plus chauds de la semaine; lesquels ne manquent pas dans la «tweetosphère».

Des chroniqueurs et grands utilisateurs de Twitter, comme Paul Mcnamara (sur networkworld), rapportent la tendance haussière des tweets pornos sur Twitter. Ce dernier raconte le grand nombre de tweets obscènes qui parasitaient le compte du joueur de football américain Aaron Hernandez, des Patriots de Nouvelle-Angleterre, qui fut trouvé mort en prison. Celui-ci écrivit « I'm trying to read up on Aaron Hernandez and it's all porn» «(j'essaie de lire sur Aaron Hernandez, mais il n'y a que de la porno»).

Des attrapes

Certains vont jusqu'à lancer des tweets arnaqueurs pour célébrer un faux événement. Comme celui-ci, #NationalSendANudeDay, dont la seule fonction était de tromper les gens en leur demandant d'envoyer des photos d'eux nus pour les publier sur des sites Web louches.

Tout ce contexte baigne dans un lot de problèmes que les réseaux sociaux doivent corriger, comme les fausses nouvelles, le porno vengeur ou encore les trop nombreux trolls d'Internet qui ne cherchent qu'à provoquer.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu