Techno

Site de rencontres Facebook : pas d'application dédiée, mais cinq choix de genre

André Boily

Mardi, 07 Août 2018, 17:56

(Photo par Pexels)

Pour combler un grand vide sur sa plateforme sociale, Facebook fait l'essai à l'interne de sa nouvelle section rencontres pour célibataires.

En juin, Facebook annonçait son intention de développer un site de rencontres pour les millions de célibataires désireux de trouver l'âme soeur et, pour des motifs purement commerciaux, augmenter l'achalandage et le temps passé sur son immense plateforme sociale de 2 milliards d'individus.

Deux mois plus tard, Facebook vient de mettre à la disposition de ses employés américains une version préliminaire du site de rencontres afin d'en tester les fonctions à l'aide de profils tests et d'informations factices qui, de toute façon, seront supprimés avant le déploiement officiel.

Contrairement aux applications dédiées comme celles de l'imposant groupe Metlife (titre MET à la bourse de New York) qui gère plusieurs sites et applications comme Tinder et OkCupid, Facebook a préféré une section intégrée au réseau social plutôt qu'une application spécialisée.

Fonctionnement, relations sérieuses et genres multiples

L'abonné, célibataire, aura à créer un profil de rencontre distinct et entièrement indépendant de sa page Facebook, donc inaccessible aux amis. L'entreprise prévoit que le site de rencontres sera gratuit et, au début du moins, exempt de publicité.

L'intéressé qui aura à s'identifier homme ou femme aura la possibilité de se désigner transsexuel homme ou femme ou personne non binaire - pour suivre les nouvelles tendances.

Pour se distinguer des autres applications comme Tinder, Gleeden ou OkCupid, le site de Facebook se destine aux rencontres sérieuses. Les participants qui auront activé la fonction rencontre ne seront visibles uniquement qu'aux autres qui auront fait de même. Pas de glisser à droite ou à gauche pour aimer ou non un profil, Facebook veut encourager une atmosphère sociale.

Pour les communications entre abonnés célibataires qui devront avoir 18 ans et plus, ces derniers pourront utiliser les applications Messenger et WhatsApp, également propriété du groupe Facebook.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu