Techno

Boudée par les jeunes, Facebook Watch vise désormais un public plus vieux

André Boily

Lundi, 26 Novembre 2018, 16:00

Facebook Watch

La plateforme vidéo Facebook Watch change de public cible pour mieux se concentrer vers le public des 30 ans et plus alors que les jeunes continuent de préférer son rival YouTube.

Le plan de Facebook de bâtir une plateforme vidéo pour gruger des parts de marché à sa rivale YouTube (propriété de Google) a du plomb dans l'aile. En effet, celle-ci n'a pu séduire le public des jeunes adolescents et adultes. Résultat, les compagnies médias et les revenus publicitaires n'ont pas embarqué dans le bateau de Facebook Watch qui va dorénavant se concentrer dans les contenus mieux adaptés à un public plus âgé.

Ce retournement signale davantage de problèmes pour les ambitions vidéo de Facebook. L'expansion dans la vidéo, la messagerie, et les stories sont la clé pour l'avenir de Facebook, selon le PDG Mark Zuckerberg dans sa déclaration aux analystes en octobre. La société a manqué les prévisions de recettes au troisième trimestre après avoir prédit un ralentissement des revenus plus tôt cette année, et le titre de la société est en baisse de plus de 20 pour cent sur l'année. Avec la vente de publicités vidéo, Facebook espérait combler les ralentissements dans les autres secteurs d'activité du groupe Facebook.

Auditoire de 50 millions contre 1,8 milliard

Depuis le lancement de sa section vidéo en août 2017, Facebook avait investi jusqu'ici un milliard de dollars dans l'achat de contenus originaux pour séduire un jeune public avec Watch. En août dernier, Facebook avait annoncé qu'environ 50 millions d'utilisateurs américains avaient regardé au moins une fois par mois des contenus sur Watch, en somme une petite fraction en comparaison de l'auditoire de YouTube qui engrange de son côté quelque 1,8 milliard d'auditeurs chaque mois.

Tout cela dans un contexte où les jeunes délaissent de plus en plus Facebook au profit d'autres plateformes comme Instagram (propriété de Facebook) et YouTube. Selon un rapport de Piper Jaffray, seulement 36% des ados ont visité Facebook au moins une fois par mois cet automne - une baisse de 52% par rapport à l'automne 2016.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu