Techno

Le stockage sur ruban n'est pas mort, IBM y loge 201 Gb par po2, un record

André Boily

Mercredi, 02 Août 2017, 17:52

IBM, évolution du ruban magnétique

Les puissants centres informatiques, l'infonuagique et l'intelligence artificielle ont tous un point en commun, celui de nécessiter d'énormes capacités de stockage. Un besoin de stockage qu'IBM comble avec du ruban magnétique pouvant atteindre 201 gigabits par pouce carré.

Cette densité de 201 gigabits (Gb) de données non compressées sur ruban constitue un nouveau record que partagent IBM et Sony sur les fils de presse aujourd'hui.

Appelé ruban magnétique pulvérisé (sputtered magnetic tape), ce ruban d'à peine 4,7 micromètres d'épaisseur est atomisé de fines couches de ferrite de baryum, un métal liquide semblable à celui utilisé dans la production de circuits intégrés. En 2015, on parvenait à stocker sur ruban jusqu'à 123 Gb par pouce carré, sans cette technique de pulvérisation ou d'atomisation.

Aujourd'hui, le centre de recherche IBM (jumelé avec celui de Sony) annonce que ce processus permet de stocker jusqu'à 330 téraoctets (To) de données non compressées dans une cartouche standard à peine plus grande que la main. De quoi stocker l'équivalent de 330 millions de livres.

La demande de stockage de masse sera toujours croissante, ne serait-ce que pour combler les besoins d'entreprises en santé et en finance afin d'assurer leur conformité légale. Jusqu'ici, le ruban magnétique surpasse de loin en coût et en stockage les disques durs.

Et avec les besoins informatiques des géants comme Amazon et Google comptent beaucoup sur des solutions abordables en matière de stockage de masse.

Le tableau d'IBM démontre à quel point le stockage sur ruban magnétique a encore de beaux jours devant lui, malgré ses 60 ans d'existence.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu