Techno

Trois années nous séparent des premiers ordinateurs quantiques

André Boily

Vendredi, 14 Septembre 2018, 16:14

L'étrange apparence d'un système quantique qui ne ressemble en rien à votre PC

Le jour où les premiers ordinateurs quantiques feront leur apparition est plus proche que l'on pense. Les spécialistes estiment que dans trois ans, ces fameux ordinateurs sortiront des laboratoires pour atteindre les chaînes d'assemblage.

Selon les experts consultés par le site anglais Techcrunch, Dario Gil (IBM) et Chad Rigetti (ex-chercheur IBM, maintenant à la tête de sa propre entreprise), le moment où l'ordinateur sera en mesure d'effectuer de meilleurs calculs qu'un ordinateur classique sera une réalité dans trois ans.

L'informatique quantique sortira finalement des sphères de recherche pour servir dans des domaines comme l'ingénierie en entreprise. Cela fait près de trente ans que cette science informatique est étudiée dans les universités et par les grandes sociétés comme IBM qui, ensemble, ont investi des milliards de dollars.

À lui seul, le gouvernement chinois construit actuellement au coût de 10 milliards $ un gigantesque laboratoire d'informatique quantique non loin de la ville de Shanghai. Du côté de l'administration américaine, c'est près de 200 millions qui sont dépensés en recherche et développement.

La cybersécurité, une arme à double tranchant

Au coeur des enjeux offerts par cette science, c'est l'extraordinaire sécurité qu'offrent les ordinateurs quantiques. Non seulement l'utilisateur (entreprises, particulier, gouvernement) d'ordinateurs quantiques pourra sécuriser son système et ses communications, mais il pourra également casser n'importe quel procédé de chiffrement, ce qui lui ouvrira les réseaux du monde pour pirater tout ce qui y transite.

Apprentissage machine et Intelligence artificielle

Outre la sécurité, les formidables capacités de calculs des machines quantiques font faire réaliser des pas de géants aux programmes d'intelligence artificielle et d'apprentissage machine. On ne parle rien de moins que de capacités exponentielles par rapport à l'informatique d'aujourd'hui.

Dans le nuage

Pour des sociétés comme IBM, Amazon AWS ou Alphabet (Google), cela signifie des centres informatiques beaucoup plus puissants, moins chers et moins énergivores. En matière de coûts, c'est du 10 pour 1. De dix millions de dollars que coûte l'informatique classique, son équivalent quantique sera dix fois moins cher. C'est donc par des services d'infonuagique que nous accéderons à la puissance quantique.

Ce sera l'une des nombreuses révolutions qui nous attendent autour de 2020.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu