Voyages

7 choses qu'on ne peut faire qu'à la Réunion

John Nais

Samedi, 21 Octobre 2017, 05:00

PHOTO AGENCE QMI, JOHN NAIS

Située à plus de 18 heures de vol de Montréal, la Réunion est la voisine de Madagascar et de l'île Maurice.

On vous présente sept choses à faire absolument lors de votre passage sur cette petite perle française située dans l'océan Indien.

1. Faire de la randonnée à Mafate

Situé au coeur du parc national de la Réunion, le cirque de Mafate fait le plaisir des randonneurs grâce à ses sentiers bordés de remparts et ses points de vue. Son isolement (le cirque est accessible uniquement à pied) lui donne un charme particulier. Ses habitants, les Mafatais, réputés d'être très chaleureux, n'hésiteront pas à vous faire la conversation si l'occasion se présente. Les villages de La Nouvelle et de Marla sont très prisés par les touristes et les Réunionnais.

2. Profiter d'un lever de soleil au sommet du piton des Neiges

Avec son sommet culminant à 3 070 mètres, le piton des Neiges, le volcan éteint de l'île, est l'un des points les plus élevés de l'océan Indien. Une bonne condition physique n'est pas superflue pour son ascension, qui se fait généralement sur deux jours, avec un arrêt au gîte de la caverne Dufour pour dormir (il est préférable de réserver tôt). Une fois arrivé(e)s au sommet, vous aurez un impressionnant panorama de 360° sur toute l'île.

3. Voir une éruption du piton de la Fournaise

C'est l'un des volcans les plus actifs au monde avec, en moyenne, une nouvelle éruption tous les neuf mois. Si vous êtes sur l'île au bon moment, il vous sera possible d'observer l'une de ses nombreuses coulées de lave (en hélicoptère ou en se rapprochant du site de la coulée). S'il n'y a pas d'activité sismique, il est possible de descendre dans l'enclos et de gravir à la marche le Dolomieu, le cratère principal. Pour ceux qui ne comptent pas faire de randonnée, le point de vue du Pas de Bellecombe, situé à 2311 mètres d'altitude, offre une vue imprenable sur l'enclos du volcan lorsque le ciel est dégagé.

4. S'émerveiller devant les paysages lunaires de la plaine des Sables

La route forestière du volcan, qui mène au Piton de la Fournaise, est un véritable spectacle à elle toute seule. Débutant au village de Bourg-Murat, les paysages sont incroyablement variés tout au long de ses 30 kilomètres. Au début, vous aurez l'impression de vous trouver dans les Alpes suisses grâce à des pâturages d'un vert vif et la forêt de cryptomérias (des conifères locaux) qui bordent la route. Plus on gagne en altitude, plus les paysages deviennent arides et volcaniques. Le moment fort du trajet est sans conteste la plaine des Sables, une énorme étendue désertique composée de sable et de roches volcaniques, qui nous donne instantanément l'impression d'avoir été catapultés sur la Lune.

5. Se procurer des produits locaux dans un marché forain

Les Réunionnais aiment se rendre au «marché forain» pour acheter leurs fruits et légumes frais, ainsi que leurs épices (curcuma, massalé...). Ces marchés, le plus souvent ponctuels, ont généralement lieu les mercredis, les vendredis et les fins de semaine, dépendamment des villes. Les plus réputés sont ceux de Saint-Paul, de Saint-Pierre, et celui du Chaudron, à Saint-Denis, la capitale. En plus de pouvoir y déguster des fruits locaux (ananas, mangues, litchis, papayes...), les gourmets peuvent également se délecter de bouchées typiques (samoussas, bonbons piments...) ainsi que d'une cuisine de rue très variée. Vanille, rhum et produits artisanaux «péi» garnissent également les étales.

6. Déguster une cuisine très métissée

À l'image du métissage qu'on retrouve dans l'île, la gastronomie réunionnaise est d'une incroyable richesse avec ses influences des cuisines indienne, africaine, européenne et chinoise. Les principaux plats traditionnels sont le «cari» (au poulet, au poisson, aux fruits de mer...) et le «rougail» (à la saucisse, à la viande de porc fumée...). Les plats réunionnais sont généralement accompagnés de riz et de légumineuses (haricots, lentilles...). Traditionnellement, la cuisine réunionnaise se faisait au feu de bois, mais c'est une pratique de moins en moins répandue. Si vous voulez vous initier à la gastronomie locale, des ateliers de cuisine, comme celui de Farfar Kréol, vous permettent de cuisiner comme dans une vraie famille réunionnaise traditionnelle. (www.farfarkreol.re)

7. Faire un tour de l'île en une journée

D'une superficie de 2512 km2 (moins de la moitié de l'Île-du-Prince-Édouard) et ses 207 km de côtes, le tour de l'île peut se faire aisément en une seule journée. Il est toutefois conseillé de partir assez tôt (vers 7h) et de prévoir son itinéraire à l'avance. Parmi les nombreux arrêts qui valent le détour, on note la cascade Niagara, le bassin Bleu, le cap Méchant la route des laves et les routes des plages (Saint-Leu, Saint-Gilles, L'Ermitage, Boucan-Canot).

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu