Voyages

7 bonnes raisons d'aller à Tel-Aviv

Sarah Bergeron-Ouellet

Samedi, 29 Juillet 2017, 08:00

Photo tirée d'INSTAGRAM, juliafriedmann

TEL AVIV, Israël - Une population provenant des quatre coins du monde, une «faune» nocturne infatigable et de splendides vues sur la Méditerranée: Tel-Aviv, deuxième plus grande ville d'Israël, ne s'est pas fait une réputation de destination cool pour rien.

Voici - en plus des nouveaux vols directs de Montréal offerts jusqu'en octobre - quelques-unes des nombreuses raisons d'y aller.

1. Les plages

Jerusalem Beach, Hilton Beach, Gordon Beach, Bograshov Beach... Plus d'une dizaine de plages vous attendent à Tel-Aviv, alors faites comme les citadins: n'hésitez pas à en profiter. Vous aurez le choix entre vous baigner, relaxer au son de la Méditerranée, jouer au volley-ball, faire du people watching, vous initier au «matkot» (un jeu de raquettes de plage très populaire) ou profiter des bars et terrasses de bord de mer. Vous pourrez même sortir votre planche de surf si les vagues sont au rendez-vous.

2. Le vieux Jaffa

Les origines de cette partie de Tel-Aviv remonteraient au 18e siècle av. J.-C. Pour un survol historique de ce lieu qui a vu passer les Égyptiens, les Romains, les croisades, les Ottomans et bien plus encore, on visite d'abord le Jaffa Tales Visitors Center. Puis, on arpente tranquillement les petites rues historiques. À ne pas manquer: le musée Ilana Goor, galerie d'art complètement éclatée de l'artiste du même nom avec une belle terrasse sur le toit, et le vieux port de Jaffa, l'un des plus anciens du monde, qui permet une belle promenade au bord de l'eau.

3. La scène nocturne

On fait souvent référence à Tel-Aviv en parlant de la «ville qui ne dort jamais» ou encore de la «ville du péché». Bien qu'elle soit très différente des cités américaines portant ces fameux surnoms, elle a ceci de commun avec elles: sa vie nocturne particulièrement trépidante. Pour en faire l'expérience, explorez le boulevard Rothschild et ses environs (les adresses en vogue changent tout le temps, mais on vous recommande le Kuli Alma et le Sputnik pour leur côté «ruin pub») ou bien rendez-vous dans le quartier Florentine, réputé pour ses terrasses bohèmes et ses bars indépendants. À moins que vous soyez d'attaque pour un beach party?

4. Le quartier Neve Tzedek

Plus vieux quartier de Tel-Aviv en dehors de Jaffa, Neve Tzedek est un secteur très recherché par les résidents, où il fait particulièrement bon se promener à vélo ou à pied. On sillonne ses rues étroites (dont la rue Shabazi) en prenant le temps de découvrir ses cafés, glaciers, boutiques de créateurs, galeries d'art et bars à vin.

5. La cuisine

On s'excuse pour le jeu de mots, mais la cuisine de la «terre sainte» est tout simplement divine. Si elle met souvent en vedette houmous, labneh, olives, falafels ou saveurs méditerranéennes, il est difficile de la décrire avec précision puisqu'elle est influencée par presque toutes les cuisines du monde, Israël étant un pays d'immigrants. Chose certaine, avec ses cafés, ses brasseries, sa cuisine de rue et ses restos de chef (cacher ou non), Tel-Aviv est reconnue comme l'une des meilleures destinations gastronomiques du globe.

On a aimé: les shakchoukas (type d'oeufs en casserole) et l'opulent petit-déjeuner à l'israélienne de l'hôtel Carlton; la salade de kale et la pizza à la betterave du café Beit Habad; le sorbet wasabi et les autres créations du chef Aviv Moshe au chic restaurant Messa.

6. L'architecture de style Bauhaus

Entre les années 1930 à 1950, plus de 4000 bâtiments de style Bauhaus (un courant artistique né en Allemagne) ont été construits à Tel-Aviv sous l'influence d'architectes ayant fui le nazisme. Cette concentration d'édifices - la plus importante au monde - a valu à Tel-Aviv d'être inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il est possible de découvrir ces bâtiments en prenant part à un tour guidé ou autoguidé grâce, entre autres, au Bauhaus Center.

7. Le marché Sarona

Si vous faites partie de ceux qui ne peuvent visiter une ville sans passer par un de ses marchés, vous voudrez sans doute voir le marché Sarona, dans le secteur du même nom. On y trouve des produits locaux - huiles d'olives, halvas, fines herbes -, mais aussi des aliments importés d'un peu partout. Le quartier environnant est lui aussi à découvrir; il s'agit d'une ancienne colonie allemande dont on a rénové les bâtiments centenaires et où l'on trouve aujourd'hui des restos en vogue et de paisibles espaces verts.

Ce voyage a été rendu possible grâce à Transat et au ministère du Tourisme d'Israël.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu