Nouvelle-Zélande: l'aventure à l'autre bout du monde

Sarah Bergeron-Ouellet

Mercredi, 30 Mai 2018, 11:08

Photos Sarah Bergeron-Ouellet et Tourism New Zealand

Milford Sound, Nouvelle-Zélande.

«Mes amis sont allés, ils ont adoré!» «Il faut que vous alliez voir le village hobbit!» «Il y a des randonnées de fou là-bas, non?» Glissez les mots «voyage en Nouvelle-Zélande» dans une conversation et vous provoquerez sûrement une belle flambée de réactions.

Petit pays à la grande réputation, la Nouvelle-Zélande est un peu l'ultime bout du monde. On l'imagine collée sur l'Australie, mais elle se trouve en fait à plus de 1600 km de Sydney, en plein Pacifique. Depuis Montréal, il faut parcourir 15 000 km à vol d'oiseau pour s'y rendre. Faire environ 20 h d'avion. Et avancer sa montre de 16 h une fois sur place.

Pour la plupart des gens, le pays rappelle d'abord et avant tout les paysages immortalisés dans les films du «Seigneur des Anneaux» et du «Hobbit», qui y ont tous été tournés: des sommets majestueux, des vallées verdoyantes et de grands cours d'eau indomptés.

Divisée en deux îles qui font ensemble la taille du Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande offre davantage que ces décors mémorables. Mais si vous explorez les environs de Queenstown, sur l'île du Sud, c'est en plein ce que vous découvrirez. En probablement 10 fois mieux que ce que vous imaginez.

La capitale de l'aventure

C'était la fin de la journée quand nous sommes arrivés dans le centre-ville de Queenstown. La lumière était dorée, les montagnes se multipliaient à l'horizon et, au bord du grand lac Wakatipu, les gens flânaient sur la plage, dans les bars ou à la terrasse des cafés.

Surnommée la «capitale mondiale de l'aventure», Queenstown est le point de départ de nombreux voyages dans le sud de l'île du Sud. On peut difficilement imaginer un meilleur décor pour un pied-à-terre: un grand lac en forme de S, un petit centre animé et une chaîne de montagnes dont le nom dit tout, les monts Remarkables.

Dans les environs de la ville, on peut essayer tous les sports d'aventure imaginables (pourvu qu'on ait du budget): ski, parapente, deltaplane, escalade, saut à l'élastique (bungee), saut en parachute, vélo de montagne, rafting, descente de rapides en bateau à moteur… On peut aussi opter pour la randonnée pédestre ou se contenter d'une balade en gondole jusqu'au sommet du Bob's Peak pour admirer la ville à 450 m d'altitude.

Pour la petite histoire, ce sont les Maoris (les Polynésiens ayant peuplé la Nouvelle-Zélande il y a environ 1000 ans) qui ont été les premiers à explorer les environs du lac Wakatipu à la recherche d'un type de jade appelé «pounamu». Les Européens s'y sont installés plus tard, suite à la découverte d'or dans les années 1860. Aujourd'hui, Queenstown est l'un des lieux touristiques les plus populaires du pays.

La vraie Terre du Milieu

Si vous êtes un fan fini du «Seigneur des Anneaux», vous savez peut-être déjà que de nombreux lieux de tournage de la trilogie se trouvent dans les environs de Queenstown.

L'un d'eux (la rivière Anduin de la Terre du Milieu) est situé près du pont Kawarau, où on pratique le saut à l'élastique. Un autre (le gué de Bruinen) se découvre près du village historique d'Arrowtown. La plupart des autres ne sont pas accessibles en voiture, mais des tours guidés en 4 x 4 sont proposés, entre autres par la compagnie Nomad Safaris.

Milford Sound

Mais il n'y a pas que Queenstown. L'un des endroits les plus fameux à découvrir sur l'île du Sud se trouve 285 km plus loin. Il s'agit de Milford Sound, l'un des 14 fjords qui constituent le Fiordland, le plus grand parc national du pays.

Milford Sound attire près d'un million de visiteurs par année pour la simple et bonne raison… qu'il est beau. Des croisières emmènent les visiteurs dans ce bras de mer de 16 km bordé de falaises et de pics atteignant jusqu'à 1200 m de haut. Comme c'est l'une des régions les plus pluvieuses du globe - on parle de 7 m de pluie par an -, Milford Sound est souvent voilé de brume, ce qui lui donne l'air de sortir tout droit d'un conte fantastique.

Une route panoramique

Pour se rendre au fjord, la plupart des visiteurs empruntent la route depuis Queenstown, en passant par le lac Te Anau, deuxième plus grand du pays, et par la ville du même nom.

Vous avez peut-être déjà entendu dire qu'il y avait beaucoup plus de moutons que d'humains en Nouvelle-Zélande? Eh bien, c'est vrai (il y en a près de 6 fois plus) et on en voit un certain pourcentage en roulant vers Te Anau.

Passé cette petite ville, on découvre la portion la plus sauvage du trajet, la Milford Road, une route sinueuse achevée en 1954 au terme d'efforts considérables. On y roule au cœur d'une végétation dense, on y longe des rivières sauvages, on y traverse le tunnel Homer (qui a mis 20 ans à être complété) et on y découvre, s'il pleut, des centaines de cascades dévalant les parois montagneuses.

Milford Track

L'autre façon de se rendre à Milford Sound est de chausser ses bottes de marche et de parcourir les 53,5 km du sentier de randonnée Milford Track, au départ de Te Anau.

Forêts tropicales peuplées de fougères et de kiwis (l'oiseau, pas le fruit!), col montagneux perché à 1154 m (MacKinnon Pass), chute de 580 m de haut (Sutherland Falls), sommets à perte de vue, cascades innombrables... Si vous aimez la randonnée et la nature à l'état pur, cette expérience risque de devenir LE moment fort de votre voyage. Ce fut en tout cas le nôtre même si nous n'avons jamais été aussi trempés de notre vie!

Autrefois utilisé par les Maoris, puis oublié, le sentier Milford Track a été «retrouvé», ou plutôt retracé, par de valeureux pionniers à fin du 19e siècle. Il fait désormais partie des 10 «Great Walks» (grandes randonnées) de la Nouvelle-Zélande et constitue probablement la plus populaire d'entre elles, avec 14 000 marcheurs s'y mesurant chaque année.

Le Milford Track se fait en quatre jours, avec ou sans guide, avec des nuits en refuge dans le premier cas ou en auberge de montagne dans le second.

Au terme de la quatrième journée de marche (un tronçon de 21 km), les randonneurs aboutissent directement sur le rivage de Milford Sound. Et le bateau qui vient les chercher pour les ramener vers la civilisation semble bien minuscule au milieu de ce grand fjord de l'autre bout du monde.

***

INFOS PRATIQUES

Milford Track

- Les randonnées guidées se font toutes avec Ultimate Hikes, en service depuis plus de 100 ans. Petites familles, retraités, voyageurs solos, gens des quatre coins du monde: les groupes de 50 personnes promettent de belles rencontres. www.ultimatehikes.co.nz

- Il est possible de faire la rando par soi-même, mais il faut réserver. www.doc.govt.nz/milfordtrack.

Hôtel Sherwood

- Notre coup de cœur à Queenstown est ce motel des années 80 revampé avec style et souci écologique, alimenté à 100 % à l'énergie solaire. Cours de yoga, foyer extérieur, bar, restaurant servant les produits locaux… sherwoodqueenstown.nz

Sur la trace des Hobbits

- Hobbiton, le site le plus populaire lié aux trilogies de Peter Jackson, n'est pas à Queenstown. Il se situe sur l'Île du Nord et il s'agit du village hobbit qui a été construit pour les films. www.hobbitontours.com

S'y rendre

- Air New Zealand offre des vols avec une escale à Vancouver entre Montréal et Auckland. De là, elle relie Queenstown en 2 h. www.airnewzealand.ca

Autres liens utiles

- www.queenstownnz.co.nz, www.nomadsafaris.co.nz, www.fiordland.org.nz, www.newzealand.com/nouvelle-zélande

Ce voyage a été rendu possible grâce à Tourism New Zealand.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu