Voyages

77 % plus de camions en provenance du port

Stéphanie Martin

Jeudi, 03 Mai 2018, 17:58

Photo Cyril Villemain / AFP

Le futur terminal de conteneurs du port ajoutera 77 camions par jour sur les routes de Limoilou et de Québec, ce qui représente une augmentation jusqu'à 77% de la circulation de poids lourds.

Déjà, entre 100 et 200 camions par jour circulent pour le transit des matières transbordées. Un ajout de 77 camions représente donc un accroissement de la circulation entre 38 % et 77 %, selon les périodes.

Lors d'un bilan d'étape, hier, le pdg du Port, Mario Girard, est revenu sur le transport des conteneurs qui transiteront quand le projet Beauport 2020 sera concrétisé. On parle de 500 000 conteneurs de 20 pieds ou de 250 000 de 40 pieds par an.

Déjà, une «étude de fluidité» de la circulation a été élaborée. Le Port ne la rendra pas publique, a indiqué M. Girard, mais l'information se retrouvera dans le rapport de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale.

85 % par train

Le Port assure que seulement 15 % des conteneurs seront transportés par camion, principalement pour alimenter le marché local. Le reste, 85 %, sera déplacé par train. Cela amènera «un ou deux convois par jour de plus», qui circulera sur la voie qui traverse Limoilou et passe sur le pont de Québec.

M. Girard assure que les voies existantes sont suffisantes pour accueillir ce trafic. «Oui, on est capable. On a des solutions. Le réseau ferroviaire peut supporter le projet de terminal de conteneurs.» Le CN est à étudier l'impact potentiel sur le transport de passagers, indique M. Girard, mais le tout est faisable.

Du côté du CN, le porte-parole Jonathan Abecassis, a simplement indiqué qu'«il est trop tôt pour nous positionner sur l'ensemble des éléments de ce projet et nous allons continuer de collaborer avec le port».

Partenaires intéressés

Par ailleurs, le Port rencontré 10 partenaires potentiels pour son projet, en Europe et en Asie. Beauport 2020 «a été extrêmement bien accueilli», s'est réjoui M. Girard. «Ce sont des mégagéants dans le milieu maritime et nous avons déjà une manifestation très concrète d'intérêt», a-t-il glissé, refusant de nommer les entreprises. Il s'agit de lignes maritimes, d'opérateurs de terminaux et d'investisseurs.

Les prochaines étapes sont de compléter l'étude sur la configuration du terminal, d'ici septembre, de conclure le démarchage commercial et de finaliser le processus avec l'Agence.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu