Voyages

Sécurité aérienne: les accidents mortels en baisse

RelaxNews

Vendredi, 10 Mars 2017, 10:37

Photo Fotolia

Les nouveaux chiffres de la sécurité aérienne publiés pour l'année 2016 devraient rassurer à la fois les personnes anxieuses en avion et les voyageurs fréquents.

L'International Air Transport Association (IATA) vient de publier les derniers chiffres relatifs aux accidents aériens: globalement, le taux d'accident (mesuré en nombre d'accidents par million de vols) s'est légèrement amélioré depuis 2015, baissant de 1,79 à 1,61.

En ce qui concerne le taux d'accidents mortels, 2016 a connu dix accidents de ce type, ayant tué au total 268 personnes. C'est plus qu'en 2015 (136 morts) mais moins que la moyenne sur cinq ans.

Entre 2011 et 2015, 13,4 accidents mortels se sont produits, pour 371 morts par an.

De plus en plus sûr

Même si l'IATA mesure ces chiffres de la sécurité aérienne chaque année, les analystes soulignent qu'il est important d'observer les tendances à long terme, par période de cinq ou dix ans.

«L'an dernier, 3,8 milliards de voyageurs ont voyagé sans encombre sur 40,4 millions de vols. Les nombres d'accidents, d'accidents mortels et de décès ont tous baissé par rapport à la moyenne sur cinq ans, ce qui montre que le transport aérien est de plus en plus sûr», a déclaré dans un communiqué le PDG de l'IATA, Alexandre de Juniac.

«En dépit d'un recul sur plusieurs paramètres clés par rapport à la performance exceptionnelle de 2015, l'avion demeure la forme la plus sûre de voyage pour les longues distances. Et la sécurité reste la première priorité de tous les acteurs concernés.»

Le taux d'accidents majeurs, mesuré en nombre de pertes de fuselage par million de vols, était de 0,39 en 2016, ce qui équivaut à un accident majeur tous les 2,56 millions de vols.

Ce chiffre est légèrement supérieur à celui de 2015, qui s'élevait à 0,32, et à celui de la moyenne sur cinq ans, qui est de 0,36.

Par ailleurs, les analystes soulignent les progrès notables de la sécurité aérienne en Afrique subsaharienne, où, au cours de la décennie écoulée, on n'a déploré aucun décès ni aucune perte de fuselage.

Articles recommandés

Ailleurs sur le web

Menu