Panne de téléphérique: coincés une nuit à 3500 m

AFP

Jeudi, 16 Mars 2017, 10:22

Photo AFP

Une centaine de touristes ont été évacués jeudi matin à Tenerife (archipel des Canaries) après une nuit à 3500 mètres suite à une panne de téléphérique ayant entraîné le sauvetage de visiteurs à l'aide de cordes et de harnais, a-t-on appris auprès des secours.

Cent onze personnes, dont huit mineurs, ont dû passer la nuit dans des refuges du Teide, le pic le plus haut d'Espagne (3700 mètres), a aussi précisé l'entreprise Teleferico del Teide qui gère cet ouvrage.

Les câbles par lesquels transitent habituellement les deux cabines de montée et de descente au sommet, capables de transporter 44 personnes chacune, se sont bloqués mercredi dans l'après-midi, pour une cause qui n'a pas été précisée, laissant leurs occupants coincés à quelque 60 mètres du sol.

Des secouristes dépêchés en hélicoptère ont alors évacué un à un les touristes, avec un système de cordes, de baudriers et de harnais. Mais ceux qui étaient plus près de la cime du volcan que de sa base n'ont pu entamer la descente, trop périlleuse à pied, et ont donc dû passer la nuit au sommet, un des meilleurs sites pour l'observation des étoiles en Europe.

En outre, d'autres touristes étaient restés bloqués au sommet, faute de pouvoir emprunter le téléphérique pour redescendre.

Selon une photographe de l'AFP, des secours ont escaladé pendant plusieurs heures le volcan mercredi pour leur apporter vivres et couvertures.

Jeudi matin à l'aube, des hélicoptères ont pu finalement être dépêchés sur place pour leur permettre de quitter le Teide.

Les nationalités des touristes n'ont pas été précisées, mais selon la photographe, le groupe comptait de nombreux étrangers.

Certains, choqués par le déroulement inattendu de leur visite du volcan, ont été pris en charge jeudi par du personnel médical et des psychologues.

«Il n'y a aucun blessé grave», a assuré une porte-parole des secours.

Le téléphérique, qui effectue normalement l'ascension en huit minutes, rouvrira samedi, a annoncé l'entreprise qui le gère.

Menu